Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Deutsche Bank pourrait devoir augmenter ses provisions

Reuters07/04/2014 à 22:53

DEUTSCHE BANK POURRAIT DEVOIR AUGMENTER SES PROVISIONS

par Thomas Atkins

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank pourrait être obligée de provisionner plusieurs milliards d'euros supplémentaires si une proposition des autorités européennes du secteur entre en vigueur, ce qui pourrait affecter sa capacité à renforcer son bilan et compromettre sa politique de dividendes.

Des analystes estiment que la première banque allemande par la capitalisation boursière pourrait devoir mettre de côté jusqu'à 2,2 milliards d'euros pour respecter la nouvelle règle proposée par l'Autorité bancaire européenne (ABE).

Cette proposition vise à imposer aux banques de nouvelles règles en matière de valorisation de certains actifs figurant à leur bilan et à provisionner les sommes nécessaires pour couvrir d'éventuelles pertes.

Si cette règle entre en vigueur, les banques vont, par exemple, devoir utiliser des valorisations plus prudentes, solliciter une vérification indépendante des prix et envisager des coûts supplémentaires en fonction de la valorisation de certains actifs à leur prix de marché.

Certains pays européens, dont l'Allemagne, n'ont pas obligé leurs banques à appliquer ces règles même si l'ABE les envisage depuis un certain temps.

La Grande-Bretagne les applique déjà et leur impact pour Barclays, par exemple, a atteint 2,1 milliards de livres (2,5 milliards d'euros).

"C'est un problème de plus pour Deutsche Bank", a déclaré Christopher Wheeler, analyste chez Mediobanca à Londres. "Deutsche Bank a fait du très bon travail en matière de capital mais ce travail a été en partie annulé par la hausse du coût des litiges."

INTERROGATIONS SUR LE DIVIDENDE

Deutsche Bank s'attend en effet à devoir payer de lourdes amendes dans des dossiers liés à la crise financière et à ses retombées. Le groupe a déjà déboursé plus de cinq milliards d'euros d'amendes ces deux dernières années.

Pour les analystes, l'application de la nouvelle règle proposée par l'ABE pourrait se traduire pour le groupe par une augmentation des bénéfices mis en réserve, des réductions de coûts et une réduction du bilan.

Les analystes ne s'attendent cependant pas à ce que le groupe doive lever des capitaux.

Deutsche Bank a levé environ trois milliards d'euros il y a près d'un an par le biais d'une augmentation de capital destinée à lui permettre de respecter les nouvelles normes internationales en matière de solvabilité.

Le groupe vise un ratio de fonds propre "common equity tier one" défini par les règles de Bâle III de 10% d'ici 2015, contre 9,7% fin 2013.

Pour Kian Abouhossein, analyste chez JPMorgan, Deutsche Bank pourrait devoir augmenter ses réserves de 2,2 milliards d'euros à cause des propositions de l'ABE, ce qui retarderait d'un an la réalisation de cet objectif. Le ratio "common equity tier one" reviendrait en effet à 9,2%, estime-t-il.

Deutsche Bank devrait aussi maintenir son dividende à 0,75 euro par action pendant trois ans supplémentaires, ajoute l'analyste.

Selon le consensus Thomson Reuters, Deutsche Bank porterait son dividende à 0,90 euro cette année et 1,45 euro d'ici 2016.

Deutsche Bank s'est refusé à tout commentaire.

(Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.