Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Deutsche Bank met un terme à 5 années consécutives de pertes
AOF04/02/2021 à 14:02

(AOF) - Deutsche Bank affiche sur l'année 2020 un bénéfice net part du groupe de 113 millions d'euros contre une perte de 5,7 milliards d'euros en 2019. La banque allemande avait à l'époque enregistré d'importantes charges de dépréciation et de restructuration, maintenant ses comptes dans le rouge pour la cinquième année d'affilée. Il faut remonter à 2014 pour retrouver un résultat net, part du groupe, dans le vert. Avant impôts, les profits 2020 ont atteint 1,02 milliard d'euros contre un déficit de 2,6 milliards en 2019. Les revenus ont augmenté de 4% à 24,03 milliards d'euros.

Elle a par ailleurs fini l'année avec un ratio de fonds propres durs stable à 13,6%.

Deutsche Bank enregistre donc des profits en dépit du bond de 148% à 1,79 milliard d'euros des provisions pour pertes sur crédit.

Commentant ces résultats, Christian Sewing, directeur général, a déclaré "Au cours de l'année la plus importante de notre transformation, nous avons pu plus que compenser les effets liés à la transformation et les provisions sur le crédit élevées - malgré la pandémie mondiale. Avec un bénéfice avant impôts d'un milliard d'euros, nous sommes en avance sur nos propres attentes. Nous avons jeté des bases solides pour une rentabilité durable, et nous sommes convaincus que cette tendance globalement positive se poursuivra en 2021, malgré ces temps difficiles".

Au quatrième trimestre, la banque allemande a fait mieux que prévu grâce notamment à un coût du risque plus faible. Le bénéfice imposable est ressorti à 175 millions d'euros contre une perte de 1,29 milliard l'année dernière et un consensus de - 22,4 millions d'euros.

Les provisions pour pertes sur crédit se sont élevées à 251 millions d'euros contre 247 millions d'euros un an auparavant et la prévision des analystes de 380 millions.

Les revenus sont en hausse de 2% à 5,45 milliards d'euros alors que le marché visait 5,44 milliards d'euros. Son activité de courtage FICC (Taux, crédit, changes et matières premières) a vu ses revenus bondir de 17% à 1,38 milliards d'euros.

Deutsche Bank surperforme les banques américaines, dont les revenus dans cette spécialité ont progressé de 10% en moyenne.

Si cette activité est historiquement un des points forts du groupe, ses résultats ces dernières années ont fréquemment déçu, mais elle donne des signes d'amélioration depuis ces derniers trimestres.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Réductions d'effectifs en cascade

Aux Etats-Unis et en Europe, les banques d'investissement avaient mis en pause leurs plans de réduction d'effectifs. Toutefois, face à un envol du coût des impayés, ces établissements vont devoir réduire leurs effectifs. Même si, sur l'année 2020, certains analystes estiment que les revenus des douze grandes banques d'investissement mondiales devraient bondir de 25% à plus de 188 milliards de dollars. S & P Global Ratings considère que 2021 pourrait s'avérer encore plus dure que 2009.

Les banques européennes sont les plus actives en matière de réduction d'effectifs. Au troisième trimestre, les effectifs de « front office » ont diminué de 5% en Europe. Les métiers actions ont été les plus touchés.

Commerzbank, qui a affiché des pertes de 162 millions d'euros entre janvier et septembre suite à des provisions pour faire face à la crise et à des charges de restructuration, pourrait supprimer environ 10.000 postes. C'est presque autant que sa rivale, Deutsche Bank, qui va ramener ses effectifs de 87.000 à 74.000 emplois d'ici à 2022.

Valeurs associées

XETRA 0.00%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • homlib
    04 février18:03

    Le corona virus, cela lui réussit.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer