1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Deutsche Bank confirme les modalités de son appel au marché

Reuters19/03/2017 à 19:42
    FRANCFORT, 19 mars (Reuters) - Deutsche Bank  DBKGn.DE  a 
annoncé dimanche l'émission de 687,5 millions d'actions 
nouvelles dans le cadre de son augmentation de capital de huit 
milliards d'euros dont la période de souscription s'ouvrira 
mardi pour une durée de deux semaines. 
    Le prix de souscription a été confirmé à 11,65 euros et les 
investisseurs auront droit à une nouvelle action pour deux 
détenues. 
    Les actions nouvellement émises donneront droit à un 
dividende au même titre que celles existantes, a ajouté la 
banque qui publiera lundi le prospectus de l'offre. 
    Deutsche Bank avait dévoilé le 5 mars son projet d'appel au 
marché et d'autres initiatives stratégiques, comme 
l'introduction en Bourse de sa filiale de gestion d'actifs, afin 
de redresser ses fonds propres.   
    Le prix proposé de 11,65 euros représentait une décote de 
39% par rapport au dernier cours de clôture, qui était alors de 
19,14 euros. Le titre de la première banque allemande a clôturé 
vendredi à 17,86 euros.     
    L'augmentation de capital, la quatrième depuis 2010 pour 
Deutsche Bank, fait suite à une perte nette de 1,4 milliard 
d'euros essuyée l'an dernier et vise à tirer un trait sur une 
longue série de scandales financiers qui lui ont coûté au total 
15 milliards d'euros de frais de litige depuis 2012. 
    La banque avait dit précédemment qu'elle attendrait la fin 
des négociations en cours sur les nouvelles règles prudentielles 
pour le secteur, dites de Bâle III, avant de présenter son plan 
de redressement. Faute d'avancée des régulateurs, elle a choisi 
de tourner la page dès à présent. 
 
 (Edward Taylor et Arno Schütze, Véronique Tison pour le service 
français) 
 

Valeurs associées

+0.64%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer