Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Deutsche AM juge très peu probable une crise de la dette en Chine

AOF20/11/2017 à 17:19

(AOF) - Chaque année, de 13 à 15 millions de personnes en Chine se déplacent des zones rurales vers les villes. La demande de logements dans les villes chinoises reste donc élevée en raison non seulement de l'urbanisation en cours, mais aussi en raison de l'élévation du niveau de vie, indique Deutsche AM.

En outre, avec la présence d'investisseurs spéculatifs sur le marché immobilier, les administrations tant centrales que locales ont introduit des restrictions sur l'achat de logements en octobre 2016, ce qui a déjà entraîné une stabilisation notable des prix de l'immobilier.

Toutefois, la hausse des prix de l'immobilier provient également d'une autre cause : l'expansion excessive du crédit. Fin 2016, la dette totale de la Chine était de 258% par rapport à son produit intérieur brut (PIB), ce qui est élevé compte tenu de la croissance économique de la Chine. Au niveau du gouvernement central, la dette ne représente que 37,6% du PIB et ne pose donc pas de véritable problème. Toutefois, le taux d'endettement des entreprises d'État et des collectivités locales augmente.

Malgré cela, une crise de la dette est peu probable pour trois raisons, assure Deutsche AM.

Premièrement, la plupart des dettes chinoises sont détenues par des investisseurs nationaux.

Deuxièmement, même s'il existe des entreprises publiques lourdement endettées et peu efficaces, la plupart des entreprises ont un niveau d'endettement faible. En outre, la plupart des entreprises d'État ne sont pas lourdement endettés. Le véritable problème de la dette se limite à certains secteurs, notamment les chemins de fer, l'industrie du charbon et de l'acier, les matériaux de construction, la construction navale et l'immobilier. Tous ces secteurs sont actuellement en restructuration.

Troisièmement, bien que la dette des administrations locales ait fortement augmenté, cette augmentation devrait être plus faible au cours de la prochaine décennie. La croissance explosive des niveaux d'endettement des administrations locales est apparue principalement à cause de la construction de nouvelles infrastructures, mais depuis 2015, les municipalités doivent désormais remplacer leurs émissions en dettes privées par des obligations publiques, ce qui permet plus de transparence. En outre, la Chine réforme son système fiscal pour fournir aux gouvernements locaux plus de ressources financières.

Un autre élément important tient à la réduction de la dette à l'avenir. Depuis le début de l'année, la Banque centrale chinoise (PBoC) resserre sa politique monétaire, et la croissance du crédit bancaire s'est considérablement affaiblie en raison d'une réglementation bancaire plus stricte.

Dans le même temps, la PBoC cherche à réduire l'endettement de l'économie et à réglementer certains nouveaux domaines d'activité sans pour autant perturber l'investissement global. Jusqu'à présent, cette politique a été un succès. Les obligations d'État chinoises sont relativement stables dans ce contexte, comme le montre par exemple l'évolution de l'ETF Harvest CSI China Sovereign Bond.

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.94 +5.65%
65.61 +1.48%
CGG
2.104 -3.22%
173.7 +1.94%
25.1 +2.45%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.