1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des transactions en "blockchain" testées par 40 grandes banques
Reuters03/03/2016 à 11:49

    LONDRES, 3 mars (Reuters) - Quarante des plus grandes 
banques du monde, parmi lesquelles HSBC  HSBA.L , Citigroup 
 C.N  et BNP Paribas  BNPP.PA , ont testé un nouveau système de 
transactions obligataires utilisant la technologie de validation 
"blockchain", dont la monnaie virtuelle bitcoin est la 
déclinaison la plus connue, a annoncé jeudi la société R3 CEV. 
    Cette "fintech", une société dédiée à l'utilisation des 
nouvelles technologies dans le domaine des transactions 
financières, se spécialise dans l'utilisation du "blockchain" 
sur les marchés.  
    Le consortium de 42 établissements financiers qu'elle a 
formé est le plus important jamais constitué pour mettre à 
l'épreuve cette technologie, qui repose sur la constitution d'un 
registre décentralisé des transactions permettant de garantir à 
tout instant la sécurité et la validation de tout échange de 
données.  
    Si le bitcoin est à ce jour la principale et la plus connue 
des déclinaisons de cette technologie, plusieurs autres ont été 
élaborées ces dernières années.  
    Les banques réunies par R3 CEV ont testé cinq fournisseurs 
de technologies différents dans le domaine des transactions 
obligataires: Ethereum, généralement considéré comme le plus 
avancé et le plus ambitieux, Chain, Eris Industries, IBM et 
Intel.  
    Elles estiment que ce type de technologies peut être 
synonyme d'économies en réduisant le nombre d'intermédiaires et 
en améliorant la transparence des transactions. Mais des 
analystes soulignent que ces technologies n'en sont encore qu'à 
leurs débuts (le bitcoin lui-même n'a que six ans d'existence).  
    Le Conseil de stabilité financière du G20 a inscrit samedi 
dernier l'évaluation des implications systémiques des "fintech" 
à son programme de travail de 2016, ce qui pourrait conduire à 
la mise en place d'une réglementation spécifique afin d'éviter 
que de nouvelles technologies ne viennent déstabiliser le 
système financier mondial.  
     
 
 (Jemima Kelly; Marc Angrand pour le service français, édité par 
Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeurs associées

Euronext Paris +0.77%
LSE -0.33%
NYSE -0.86%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer