Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des tests ultra-pointus

Le Parisien27/10/2014 à 08:15

Des tests ultra-pointus

Jamais un test à aussi grande échelle des banques de la zone euro n'avait été réalisé. Verdict : les banques françaises sont saines et solides.

Pourquoi la BCE a-t-elle organisé ce test ? Pour restaurer la confiance dans les banques du Vieux Continent. Ce test est exceptionnel par son ampleur, avec 6 000 personnes mobilisées. Il permet à la BCE de réaliser une photographie précise de la situation financière des 130 plus importantes banques de la zone euro, dont treize françaises.

Qu'est-ce qui a été vérifié ? Elle a commencé par passer à la moulinette le bilan et les actifs des banques : dans quels types de biens et de produits ont-elles investi l'argent des épargnants ? Leurs placements immobiliers sont-ils solides ? La BCE les a ensuite soumises à des scénarios de crises économiques et financières majeures. Le schéma le plus sombre prévoyait pour la France deux années de récession et une déflation, un taux de chômage de l'ordre de 13 %, les taux d'intérêt à dix ans multipliés par trois et une baisse des prix de l'immobilier de 30 % en 2016. A travers ce scénario catastrophe, potentiellement réaliste, la BCE voulait s'assurer que les fonds propres des banques pourraient encaisser le choc. Soit, dans une situation très dégradée, rester au-dessus de la limite des 5,5 % par rapport aux crédits consentis. En temps normal, ce minimum requis est de 8 % de fonds propre.

Combien de banques ont-elles échoué ? Vingt-cinq, dont une française : la Caisse de refinancement de l'habitat (CRH). Inconnue du grand public, elle est spécialisée dans le refinancement de prêts immobiliers. Un échec à relativiser car la CRH a opéré en début d'année une levée de fonds qui la place désormais largement au-dessus des critères exigés par la BCE. Parmi les recalées, neuf banques sont italiennes, trois grecques, trois autres chypriotes, on compte aussi deux banques belges, une allemande, une espagnole et une portugaise. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.