Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des règles plus strictes pour redorer le blason du Libor

Reuters18/03/2016 à 11:02
    par Huw Jones 
    LONDRES, 18 mars (Reuters) - Les banques doivent suivre des 
règles plus strictes pour ce qui est de fixer le Libor afin de 
rétablir la confiance envers un taux étalon dont la réputation a 
été ternie par des tentatives de manipulation multiples, a 
déclaré l'IBA, l'organisme chargé d'en assurer la supervision. 
    Le London Interbank Offered Rate (Libor) est le taux de 
référence des opérations interbancaires quotidiennes, sur lequel 
s'appuient plus de 350.000 milliards de dollars de transactions 
de par le monde. 
    Le secteur bancaire a collectivement payé 20 milliards de 
dollars d'amendes pour avoir tenté de le manipuler, ce qui a 
abouti à prendre des mesures d'urgence comme la création de 
l'ICE Benchmark Administration (IBA). Celle filiale à 100% de 
l'opérateur boursier Intercontinental Exchange  ICE.N  agit 
comme administrateur indépendant du Libor, chargé de passer au 
crible les soumissions des banques. 
    L'IBA a publié vendredi une "feuille de route" censée rendre 
le Libor plus fiable, alors même que la Banque d'Angleterre et 
la Réserve fédérale étudient leur propre dispositif chacune de 
leur côté. 
    Finbarr Hutcheson, le président de l'IBA, a dit que d'ici au 
troisième trimestre 2016, les banques qui soumettent des 
cotations pour procéder au calcul du Libor devront suivre des 
règles plus rigoureuses, définissant plus clairement le type et 
le lieu des transactions sur lesquelles reposent ces cotations. 
    Seules pourront être soumises les cotations s'appuyant sur 
un nombre suffisant de transactions réelles, alors qu'à l'heure 
actuelle les cotations sont un mélange de transactions 
réellement effectuées et d'estimations bancaires. 
    L'IBA définit également plus rigoureusement ce que les 
banques doivent faire lorsqu'il n'y a pas suffisamment de 
données pour calculer un taux.  
    Ce nouveau dispositif est le fruit d'un an et demi de 
consultations avec les banques et les banques centrales de la 
planète.  
    L'IBA demande à présent aux intéressées un retour sur une 
mesure plus radicale qui imposerait aux banques de ne se fonder 
sur des transactions réellement effectuées, que l'administrateur 
lui-même reprendrait pour calculer le Libor, l'objectif étant 
d'instaurer la mesure en 2017. 
    Dans les faits, cette initiative se rapproche des 
désidératas des régulateurs américains qui réclament un taux de 
référence fondé exclusivement sur des transactions réelles et 
vérifiables, ce qui ôterait toutes possibilité aux banques 
d'influencer les cotations. 
    A l'heure actuelle, 20 banques fournissent des cotations 
pour le calcul des 35 variantes du Libor et il n'est pas 
envisagé d'en réduire le nombre. 
    "Ce que nous tentons de faire, c'est de réduire le profil de 
risque et d'encourager les banques à rester sur le long terme", 
a dit Hutcheson, quant au risque que les banques refusent de 
s'engager dans cette activité après les lourdes amendes 
imposées.  
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc 
Joanny) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.