Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des mesures de simplification pour les entreprises le 8 avril

Reuters20/03/2014 à 14:38

DES MESURES DE SIMPLIFICATION POUR LES ENTREPRISES SERONT ANNONCÉES LE 8 AVRIL

PARIS (Reuters) - Des dizaines de mesures simplifiant la vie des entreprises seront dévoilées le 8 avril avec pour objectif une application d'ici début 2015, déclare un des responsables du "choc de simplification" voulu par François Hollande.

Ces propositions sont discutées avec la présidence, les services du Premier ministre et les ministères concernés, pour vérifier leur faisabilité et la possibilité de les mettre en oeuvre rapidement par décret ou ordonnance, notamment, explique le député socialiste Thierry Mandon.

"Le travail est en train de se faire, y compris quelques arbitrages politiques", explique-t-il à Reuters. "Le 8 avril, nous présenterons une cinquantaine de mesures, dont la quasi-totalité seront mises en oeuvre au 1er janvier 2015."

Cette première série sera suivie de dizaines d'autres mesures au fil des prochaines années, ajoute-t-il.

Trois types de dispositions seront dévoilées : des mesures de réorganisation du système législatif ou normatif français pour en réduire la complexité, des dispositions transversales touchant de nombreuses entreprises et des mesures plus limitées.

Une mesure transversale envisagée vise ainsi à simplifier les procédures d'appels d'offres publics par la suppression de la "première enveloppe" qui rassemble une vingtaine de pièces justificatives - procédure qui décourage nombre de PME de participer ou les exclut quand elle n'était pas complète.

"On va supprimer ça. Le numéro de Siret suffira. Ça va ouvrir énormément de marchés aux petites entreprises qui aujourd'hui en sont écartées", explique Thierry Mandon.

DES ANNÉES DE RETARD DANS LE BÂTIMENT

Autre exemple, la réduction du nombre de statuts des entreprises individuelles, qui passera de quatre à un en 2015. Cela concerne potentiellement un million d'entreprises.

"L'idée est d'éviter aux gens de payer des charges avant même de faire du chiffre d'affaires", fait valoir le député.

Des sources gouvernementales ont fait état de projets concernant la simplification de la fiche de paie, un sujet de plus longue haleine sur lequel l'élu ne s'est pas exprimé.

Une autre proposition pourrait s'appuyer sur un dispositif existant en Grande-Bretagne, qui voit un comité d'entrepreneurs s'exprimer sur les nouvelles mesures touchant les entreprises pour éventuellement alerter sur leurs conséquences.

L'idée du "choc de simplification" sur lequel Thierry Mandon travaille avec l'ex-patron d'Unibail, Guillaume Poitrinal, est d'accélérer de nombreuses procédures en supprimant des obligations administratives jugées désuètes ou en simplifiant les prises de décisions publiques et les normes.

Dans le secteur des travaux publics, du bâtiment et du logement, par exemple, la complexité de ces procédures et les changements intempestifs de normes peuvent retarder les mises en chantier pendant des années.

Une partie des mesures qui seront annoncées le 8 avril pourront être reprise dans le "pacte de responsabilité" proposé par le chef de l'Etat pour améliorer la compétitivité des entreprises et relancer l'investissement et l'emploi, souligne Thierry Mandon.

Les grandes lignes de ce pacte et les arbitrages qu'il suppose doivent être également dévoilés en avril par le gouvernement.

(Emmanuel Jarry, avec Service France, édité par Yves Clarisse)


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.