Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des investisseurs fustigent les normes comptables IFRS

Reuters21/06/2013 à 20:19

LONDRES (Reuters) - Des intermédiaires financiers britanniques réclament un réexamen d'urgence des normes comptables IFRS, dont la fiabilité les laisse sceptiques.

Leur appel tombe au lendemain de la révision à la hausse par l'Autorité de régulation prudentielle (PRA) britannique des besoins de fonds propres des banques.

"Il y a à l'évidence un problème de taille avec les méthodes comptables. Comment les commissaires aux comptes ont-ils pu donner leur blanc-seing à ces établissements ?", s'est interrogé Tim Bush, directeur de l'analyse financière et de la gouvernance du consortium d'investisseurs PIRC.

Les dernières estimations de la PRA, deux renflouements financés par le contribuable, des cessions d'actifs et des placements de titres sans nombre justifient une refonte rapide des règles comptables de manière à ce que les investisseurs aient une idée plus juste de la situation financière des banques, a-t-il ajouté.

Tim Bush s'exprimait au nom d'une alliance qui regroupe des fonds d'investissement au sein de PIRC, l'Authority Pension Fund Forum (LAPFF) et la Fédération des actionnaires britanniques.

Dans un document remis à la commission parlementaire sur les normes bancaires (PCBS) et à la Commission européenne, les investisseurs disent que les normes IFRS (International Financial Reporting Standards) ne donnent pas un aperçu "réel et juste" de la performance d'une entreprise, sapent la confiance des investisseurs et remettent en cause la stabilité économique.

"Les actionnaires de long terme ont tout intérêt à soutenir un système comptable donnant une vue prudente des entreprises et en particulier de la situation des fonds propres des banques (...) et promouvant une croissance économique stable et durable", disent les investisseurs.

Les sociétés britanniques sont astreintes à tenir une comptabilité aux normes IFRS depuis 2005. Leurs détracteurs affirment que la manière dont ces normes privilégient la neutralité au détriment de la prudence donne trop de facilité aux entreprises et aux banques pour minimiser leurs créances douteuses ou irrécouvrables.

A la demande des chefs d'Etat et de gouvernement des grandes puissances économiques, l'International Accounting Standards Board (IASB), qui a élaboré le système IFRS employé dans plus d'une centaine de pays, met la dernière main à de nouvelles normes qui prennent en compte ce problème.

Une disposition à venir devrait obliger les banques à constituer des provisions pour pertes par anticipation et non plus, comme c'est le cas à l'heure actuelle, lorsqu'une perte est constatée.

La PCBS estime que cette nouvelle règle apporterait un changement bienvenu mais elle prévient qu'une mise en oeuvre trop tardive ne peut que contribuer à saper un peu plus la confiance des investisseurs envers les banques.

La PCBS, dans un rapport sur les normes employés dans l'ensemble du secteur bancaire, juge que les "carences" du système IFRS le rendent inapte à un usage réglementaire, et réclame un ensemble de règles distinctes fondées sur le principe de prudence.

Sinead Cruise, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.758 -0.59%
12.99 -0.99%
1003.59 +0.70%
1.175 -0.19%
208.1 -1.14%
22930.36 +0.40%
20.65 +0.19%
173.89 -0.19%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.