1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Des centaines d'emplois menacés chez Kingfisher France, dit FO

Reuters13/11/2017 à 18:23
    PARIS, 13 novembre (Reuters) - Des centaines d'emplois sont 
menacés chez Castorama et Brico Dépôt, des enseignes du groupe 
britannique Kingfisher  KGF.L , a déclaré lundi la Fédération 
des employés et cadres de Force ouvrière (FO). 
    Selon le syndicat, la directrice générale du numéro un 
européen du bricolage, Véronique Laury, a annoncé à l'ensemble 
des filiales du groupe la création d'un service partagé en 
Pologne qui regroupera toutes les activités financières. 
    Contacté par Reuters, Castorama n'a pas commenté ces 
informations dans l'immédiat. 
    "En France, c'est ainsi que des centaines de salariés voient 
leur emploi disparaître tant chez Castorama que chez Brico 
Dépôt", déclare FO dans un communiqué.  
    Le syndicat précise que des cellules psychologiques ont été 
ouvertes chez Castorama pour soutenir des salariés "qui se sont 
effondrés à cette annonce".  
    Un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) est prévu pour 2018, 
a déclaré à Reuters un délégué syndical FO chez Castorama, 
Jean-Paul Gathier, en dénonçant un écran de fumée.  
    "On va proposer des postes en magasin à des comptables", 
a-t-il dit. "Près de 500 emplois sont directement menacés car il 
y a des reclassements possibles mais en réalité, ces personnes 
vont finir au chômage." 
    La restructuration fait partie d'un plan, baptisé "One 
Kingfisher", visant à réduire les coûts et générer 700 millions 
d'euros supplémentaires de dividendes d'ici 2020, a-t-il ajouté. 
 
 (Arthur Connan, édité par Jean-Baptiste Vey) 
 

Valeurs associées

-2.39%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

CGG
1.371 +0.59%
0.686 -2.28%
0.0613 +35.92%
11.22 -1.41%
58.95 -0.08%

Les Risques en Bourse

Fermer