Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des amendes infligées par la BCE à Crédit agricole SA annulées
Reuters08/07/2020 à 12:22

FRANCFORT, 8 juillet (Reuters) - La Banque centrale européenne a eu raison de sanctionner Crédit agricole SA

CAGR.PA en 2018 pour des infractions aux règles en vigueur en matière de classification des fonds propres mais elle n'a pas correctement justifié sa décision, a jugé mercredi le Tribunal de l'Union européenne, qui a donc annulé les amendes infligées à la banque française.

Il explique que dans leurs recours en annulation, les filiales du Crédit agricole concernées "ne démontrent pas l'illégalité des décisions de la BCE".

Cette dernière, en tant qu'autorité de tutelle des principales banques de la zone euro, reprochait à ces établissements d'avoir classé certains actifs comme des fonds propres de base de catégorie 1 (CET 1) sans avoir reçu l'autorisation préalable prévue par les textes en vigueur.

En revanche, le Tribunal estime que les sanctions pécuniaires présentent un caractère "insuffisamment motivé", notamment sur "la méthodologie appliquée par la BCE aux fins de déterminer le montant des sanctions infligées".

Il annule donc les sanctions concernées, qui s'élevaient respectivement à 4,3 millions d'euros, 300.000 euros et 200.000 euros.

(Balazs Koranyi, version française Marc Angrand)

Valeurs associées

Euronext Paris +0.14%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4889.52 +0.09%
13.298 -0.03%
32.795 -0.76%
69.3 +1.42%
8.454 +0.14%

Les Risques en Bourse

Fermer