Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Démission du président de Mitsubishi France après des insultes
Reuters26/10/2012 à 19:12

PARIS (Reuters) - Mitsubishi France a annoncé vendredi la démission immédiate de son président Jean-Claude Debard après ses attaques contre Arnaud Montebourg.

"Jean-Claude Debard a démissionné pour des raisons personnelles. Cette décision prend effet immédiatement", a déclaré à Reuters une porte-parole de l'ancienne filiale du constructeur automobile japonais.

Mardi dans le journal la Provence, l'importateur de la marque Mitsubishi en France avait tenu des propos injurieux à l'égard du ministre du Redressement productif, qu'il accusait notamment de ne pas connaître ses dossiers et de ne rien comprendre à l'automobile.

Le comité des constructeurs automobiles (CCFA) avait lui-même condamné fermement ces déclarations où Jean-Claude Debard traitait notamment le ministre de "débile".

"Ces propos insultants ont stupéfait les acteurs de la filière automobile en France car ils viennent à rebours de la démarche adoptée par l'ensemble de la profession, à l'initiative du Ministre du Redressement Productif et portent atteinte à cet élan fédérateur dont la filière automobile a besoin", avait indiqué dès mercredi le CCFA.

Le lendemain, Mitsubishi Motors prenait à son tour la parole pour présenter ses excuses à Arnaud Montebourg "pour les conséquences que (les) propos ont pu avoir sur leur réputation et leur honneur."

"En tant qu'industriel, Mitsubishi Motors Corporation (MMC) n'exprime pas d'opinion politique, a fortiori dans le cadre de ses opérations internationales", a dit le groupe japonais dans un communiqué. "Cependant, MMC a été profondément choqué par les commentaires attribués au représentant de son importateur indépendant en France, tels que rapportés par la presse française."

Mitsubishi ajoutait avoir pris toutes les mesures avec la hiérarchie de Jean-Claude Debard pour "clarifier la situation et (...) protéger le nom Mitsubishi".

Le groupe japonais précisait que Jean-Claude Debard n'était pas un de ses employés. Mitsubishi a en effet vendu en 2011 sa filiale française au distributeur indépendant suisse Emil Frey Group, qui importe également dans l'Hexagone les marques Subaru ou Fisker.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer