1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Demander un nouveau report du Brexit ? "Plutôt crever la gueule ouverte", dit Johnson
Reuters05/09/2019 à 19:08

    WAKEFIELD, Angleterre, 5 septembre (Reuters) - Le Premier
ministre britannique Boris Johnson s'est engagé jeudi à ne
jamais demander un nouveau report de la date du Brexit, fixée
pour l'heure au 31 octobre, ajoutant qu'il préférerait "crever
la gueule ouverte" ("to be dead in a ditch").
    En déplacement dans le Yorkshire, Johnson a réaffirmé en fin
d'après-midi que dans les circonstances présentes, la seule
façon d'avancer était d'organiser de nouvelles élections, le 15
octobre ou en tout cas avant le conseil européen des 17 et 18
octobre. 
    Quant à savoir s'il pouvait promettre de ne pas demander aux
Européens un nouveau report du Brexit, il a répondu: "Oui, je
peux. Plutôt crever la gueule ouverte." 
    "Cela ne mène absolument à rien. Quel sens aurait un nouveau
report ?", a-t-il poursuivi.
    Six semaines après son arrivée au 10, Downing Street, Boris
Johnson a essuyé cette semaine une série de revers
spectaculaires à la Chambre des communes, où l'alliance des
"anti-No Deal" a fait passer une proposition de loi le
contraignant à demander un nouveau report de trois mois du
Brexit s'il ne conclut pas un accord avec l'Union européenne
d'ici à la mi-octobre et rejetant pour l'heure son appel à des
élections anticipées le 15 octobre.  
    Un nouveau vote parlementaire sur ce retour anticipé aux
urnes aura lieu lundi.
    Un de ses porte-parole avait souligné dans la journée l'axe
probable de la campagne électorale à venir: redonner la parole
au peuple que le Parlement a trahi en freinant le divorce avec
l'Union européenne.
    
    VOIR AUSSI
    CHRONOLOGIE L'interminable feuilleton du Brexit  
   

 (Elizabeth Piper
Henri-Pierre André pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer