1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Déficit public : Bercy annonce une baisse en avril
Le Parisien06/06/2014 à 12:05

Déficit public : Bercy annonce une baisse en avril

Une relative bonne nouvelle. Même s'il était encore de 64,2 milliards d'euros à la fin du mois d'avril, le déficit de l'Etat français s'est réduit de 2,6 milliards d'euros par rapport à même période de 2013.

Selon le ministère des Finances, les dépenses ont reculé de 1,8 milliard d'euros pour s'établir à 138,6 milliards d'euros le 30 avril, tandis que les recettes ont progressé de 2,2 milliards d'euros à 93 milliards d'euros. Cette progression des recettes s'explique principalement par une forte augmentation sur un an des rentrées générées par l'impôt sur le revenu : elles ont grimpé de 20% environ pour atteindre 27 milliards fin avril. Selon Bercy, cela s'explique «en partie d'un effet calendaire lié à la fusion des avis d'imposition d'impôt sur le revenu et de contributions sociales.»

A l'inverse, les recettes de l'impôt sur les sociétés ont baissé de 22% environ sur un an à 9 milliards d'euros.

Economiser sur la Sécu ou sur certains ministères ?

L'objectif de la France est de faire baisser fortement son déficit public ,cette année, afin qu'il atteigne fin 2014 le niveau de 3,8% du produit intérieur brut, contre 4,3% en 2013. Mais pour atteindre cet objectif, Michel Sapin, le ministre des Finances a indiqué, mardi 2 juin, que l'Etat allait devoir contribuer à hauteur de 1,6 milliard d'euros, sur les quatre milliards nécessaires pour limiter le dérapage public en 2014. Avec deux pistes: diminuer les dépenses de la Sécurité sociale et tailler dans les crédits de certains ministères. 

Ceci s'ajoute au fait que la Commission européenne vient de publier ses recommandations économiques annuelles en ne «validant» que partiellement la stratégie du gouvernement Valls. «Le niveau de détail des mesures d'assainissement budgétaire est insuffisant pour garantir de façon crédible la correction du déficit excessif pour 2015 au plus tard, comme le laisse entrevoir la prévision de déficit ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M5651058
    06 juin10:27

    Tu gagnes 93 tu dépenses 138 ... normal apparemment.Je vais essayer de faire ca avec mon banquier

    Signaler un abus

  • 422424mp
    06 juin10:24

    Sinon en indiquant de quoi on parle c'est mieux.déficit sur 12 mois glissants? qui se mélange avec des données mensuelles? annuelles? soyez précis svp, sinon l'info n'a aucun sens.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer