1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Déficit : l'Europe accorde un délai supplémentaire à la France
Le Parisien04/05/2013 à 08:58

Déficit : l'Europe accorde un délai supplémentaire à la France

Encore une fois, Bruxelles contredit Paris. Selon les prévisions communiquées vendredi par la Commission européenne la France sera en récession cette année, avec un repli du produit intérieur brut de 0,1%. La Commission, dont la prévision est conforme à celle du Fonds monétaire international (FMI) est donc plus pessimiste que le gouvernement français, qui table sur une croissance de 0,1%. Selon Bercy, cet écart n'est «pas significatif».

Pour 2014, la Commission prévoit un retour dans le vert, avec une croissance de 1,1%. Cette fois, sa prévision est plus proche de celle du gouvernement français (+1,2%) que de celle du FMI (+0,9%). La Commission anticipe par ailleurs un dérapage du déficit public à 3,9% du PIB cette année et 4,2% l'an prochain. Quant au gouvernement français, il table sur 3,7% cette année et 2,9% l'an prochain.

Un délai supplémentaire de deux ans pour réduire le déficit

Les prévisions du gouvernement français sont «excessivement optimistes, a jugé lors de la présentation des prévisions Oli Rehn, le commissaire européen aux Affaires économiques, ajoutant que «pour ramener le déficit sous les 3%, des efforts beaucoup plus importants et urgents sont nécessaires». Néanmoins, Il estime «raisonnable» d'accorder à la France un délai supplémentaire de deux ans, soit jusqu'en 2015, pour ramener son déficit public sous cette fameuse barre.

Le ministère français de l'Economie s'est «félicité» du report obtenu. «Dans tous les cas de figure, il est essentiel que la France mette pleinement en oeuvre les mesures envisagées et précise rapidement quelles nouvelles actions elle compte entreprendre», a ajouté Oli Rehn.

La légère récession qui attend la France cette année est d'abord à mettre au compte de la faiblesse de la consommation, explique la Commission dans ses prévisions. Cette atonie est liée à un revenu disponible des ménages insuffisant pour cause de chômage et de...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

74 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • chatnour
    04 mai19:25

    La honte ! : http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/francois-hollande/10033387/Mr-Normal-has-become-the-Pitiful-President.html

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

6100.72 +1.02%
1.1085 0.00%
65.25 +0.90%
30.65 +0.13%
48.505 -0.58%

Les Risques en Bourse

Fermer