Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Deezer vise toujours un flux de trésorerie disponible positif en 2024
information fournie par AOF 29/04/2024 à 18:19

(AOF) - Le chiffre d'affaires consolidé de Deezer s'élève à 132,5 millions d'euros au premier trimestre 2024, en hausse de 15% par rapport au premier trimestre 2023 (+14,2% à taux de change constant). Deezer a réalisé ainsi un second trimestre consécutif de croissance à deux chiffres, ce qui conforte le groupe dans sa capacité à atteindre son objectif de croissance de 10% du chiffre d'affaires en 2024, grâce à la contribution croissante des partenariats, et à la poursuite de l'expansion du direct en France, due à l’impact des nouvelles hausses tarifaires.

Le groupe confirme également son objectif d'une perte d'Ebitda ajusté inférieure à 15 millions d'euros en 2024, soit une nouvelle réduction significative par rapport à la perte de 29 millions d'euros en 2023. Cette amélioration sera portée par une nouvelle augmentation de la marge brute ajustée, par l'effet de levier opérationnel de la croissance du chiffre d'affaires et par la poursuite d'un contrôle strict des coûts, tout en continuant à investir stratégiquement dans la marque.

Enfin, compte tenu des fortes améliorations de la rentabilité réalisées en 2023 et de la dynamique attendue du chiffre d'affaires et de la rentabilité en 2024, Deezer confirme son ambition d'atteindre un flux de trésorerie disponible positif en 2024 et un Ebitda ajusté positif en 2025.

AOF - EN SAVOIR PLUS

En savoir plus sur le secteur des Médias

L’intelligence artificielle, menace ou opportunité pour les éditeurs de presse professionnelle et spécialisée ?

Après avoir bataillé pour que les géants de la tech les rémunèrent au titre des droits voisins, les éditeurs de presse s'inquiètent de l'utilisation de leurs données au profit de l'intelligence artificielle (IA). L'IA générative se nourrit des informations qu'elle trouve sur internet, dont celles des médias. Ces derniers peuvent cependant empêcher l'utilisation de leurs données par une IA grâce à la directive européenne de 2019 et sa traduction en droit français, qui encadrent la recherche de textes et de données. Toutefois cela reste théorique. En attendant, certains acteurs spécialisés du monde de l’édition s’emploient à rassurer les investisseurs après la perte de valeur en bourse de certaines entreprises. Ainsi les spécialistes de l'information professionnelle, ou éditeurs de publications académiques, tels que RELX, Pearson ou Wolters Kluwer multiplient les messages rassurants et présentent l’IA davantage comme une opportunité qu’une menace en soulignant qu’ils utilisent eux-mêmes l’IA. Les analystes restent généralement confiants sur ces acteurs de l’édition spécialisée car leur solide atout repose sur la fiabilité des informations qu’ils transmettent, ce qui est encore loin d’être le cas de l’IA. Pour le moment…

Valeurs associées

1,81 EUR Euronext Paris +1,12%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.