Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Déçu par l'Europe, Nicox envisage une cotation sur le Nasdaq

Reuters13/10/2014 à 17:29

NICOX ENVISAGE UNE COTATION SUR LE NASDAQ AMÉRICAIN

par Noëlle Mennella et Natalie Huet

PARIS (Reuters) - Déçu par sa médiocre performance boursière en Europe, Nicox envisage une cotation sur le Nasdaq américain, qui assurerait à la biotech française une plus grande visibilité après la commercialisation prévue à la mi-2016 aux Etats-Unis de son nouveau traitement contre le glaucome.

Dans un entretien accordé à Reuters, le PDG de Nicox déplore le traitement réservé par les investisseurs européens à la société depuis l'échec en 2010 de son médicament contre l'arthrose, le Naproxcinod, qui lui a fait perdre les trois-quarts de sa valeur boursière et l'a poussé à se recentrer sur l'ophtalmologie, un marché estimé à près de 20 milliards de dollars dans le monde.

"Aux Etats-Unis, face à un échec, on peut recommencer. En Europe, on passe pour une bande d'idiots, d'incompétents et de malhonnêtes. Il faut peut-être abandonner l'Europe. (...) Une opportunité que l'on envisage dans le futur éventuellement, c'est d'avoir un listing sur le Nasdaq", déclare Michele Garufi.

"Je dois donner de la valeur à la société. Personnellement, je suis convaincu qu'une introduction au Nasdaq serait un succès", estime le PDG, alors que les biotechs américaines superforment nettement en Bourse leurs homologues européennes depuis 2011.

Jugeant "terrible" le cours actuel de l'action Nicox (2,15 euros vers 15h00, soit une capitalisation boursière de moins de 170 millions), le PDG estime que les résultats positifs d'une étude de phase III publiés par son partenaire Bausch & Lomb concernant le Vesneo, un médicament contre le glaucome, sont susceptibles de convaincre les investisseurs anglo-saxons.

"C'est ridicule... si vous prenez seulement la valeur de Vesneo aujourd'hui et les milestones et royalties qu'on devrait prendre ça vaut beaucoup plus que le double', se désole Michele Garufi.

Selon l'accord de licence mondial signé avec Bausch & Lomb, Nicox percevra des redevances nettes potentielles de 6 à 11%, échelonnées selon les ventes.

VISE 5 A 10% DU MARCHE US DE L'ALLERGIE OCULAIRE

Le marché mondial de cette maladie dégénérative du nerf optique entraînant une perte progressive de la vision pèse 5,8 milliards de dollars dont deux milliards aux Etats-Unis.

La filiale du canadien Valeant Pharmaceuticals International qui a mené les études de phase III du Vesneo, un produit découvert par NicOx, prévoit de soumettre une demande d'autorisation de mise sur le marché américain à la mi-2015 ouvrant la voie à une commercialisation à la mi-2016.

Les pics de ventes du Vesneo pourraient atteindre environ 500 millions de dollars aux Etats-Unis et un milliard à l'échelle mondiale, estiment les sociétés.

Le recentrage de la biotech de Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes) sur l'ophtalmologie s'est opéré grâce à de multiples acquisitions. Récemment, Nicox a fait un grand pas en ce domaine, en signant un accord en vue d'acquérir l'américain Aciex, sur lequel ses actionnaires doivent se prononcer le 22 octobre prochain.

Si l'opération était approuvée, Nicox pourrait renforcer son portefeuille de candidats médicaments en phase III avec l'AC-170 dans la conjonctivite allergique et s'attaquer au marché américain des produits oculaires contre l'allergie qui pèse plus de 800 millions de dollars par an.

"C'est un marché en expansion, une nouvelle molécule intéressante, donc on pense prendre entre 5 et 10% du marché", observe Michele Garufi.

Comme pour beaucoup de sociétés de biotechnologies, les comptes de Nicox sont toujours dans le rouge. La société a bouclé l'exercice 2013 avec une perte de 18,1 millions d'euros sur la base d'un chiffre d'affaires de 747.000 euros.

Le PDG ne prévoit pas d'atteindre l'équilibre avant 2017, mais les pertes devraient être sensiblement réduites en 2015 après une année 2014 également déficitaire.

La capital de Nicox est actuellement très éclaté, avec un flottant de 84,28% à fin septembre détenu en grande partie par des petits porteurs français. Le premier actionnaire du groupe est la banque publique Bpifrance avec 5% environ.

(Avec la contribution d'Alexandre Boksenbaum-Granier pour les graphiques, édité par Jean-Michel Bélot)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.