Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Décryptage : Retraites, une réforme à 20 milliards d'euros

Boursorama21/06/2013 à 19:20
Allongement de la durée de cotisation, retraite des fonctionnaires, abattement de 10% des pensions etc., le rapport Moreau a donné des pistes au gouvernement. François Hollande a déjà prévenu que les efforts devraient être équitablement répartis.

La réforme des retraites, c'est maintenant... Difficile en effet pour François Hollande de repousser une réforme forcément douloureuse mais indispensable. Un chiffre donne la mesure de l'ampleur de l'effort à accomplir : si rien n'est fait, le déficit du système de retraite par répartition atteindra 20 milliards d'euros à l'horizon 2020 selon le Conseil d'orientation des retraites (COR).

Dans ce contexte, les propositions du gouvernement sont attendues. Prochain rendez-vous, les 4 et 5 juillet, avec l'ouverture des discussions entre les partenaires sociaux. A l'occasion de la Conférence sociale du 20 juin, François Hollande a prévenu que les efforts devraient être équitablement répartis et que l'allongement des cotisations serait la piste privilégiée. Jean-Marc Ayrault pourra également s'appuyer sur les préconisations du rapport Moreau, du nom de la conseillère d'Etat qui a rédigé cette plate-forme de propositions. Parmi les plus marquantes, on retiendra le possible allongement de la durée de cotisation jusqu'à 44 annuités, la diminution progressive de l'abattement fiscal de 10% dont bénéficient les retraités, la révision du mode de calcul de la retraite des fonctionnaires dont la pension est aujourd'hui déterminée à partir du traitement des six derniers mois etc.

« Quand on vit plus longtemps, on peut travailler plus longtemps » a clairement prévenu Marisol Touraine, la ministre des affaires sociales. Pas de grande révolution en vue dans le système de retraite à la française mais des ajustements pour passer le cap difficile des prochaines années, au moins jusqu'en 2035. En effet, les « baby-boomers » - la génération nombreuse née après la guerre - ont commencé à partir en retraite, accentuant le déséquilibre du régime général et créant un « papy boom » inédit dans la société française.

En attendant de connaître le projet précis du gouvernement, quelques chiffres clés concernant le régime général (pour les salariés du privé, hors professions libérales, artisans, commerçants, agriculteurs), le régime de la fonction publique et les régimes spéciaux, notamment pour les salariés de la SNCF et d'EDF-GDF.


1) Retraites du régime général

- Age légal minimum de départ : 62 ans à partir de la génération née à partir de 1955.
- Age moyen de départ à la retraite en 2012 : 62,2 ans.
- Cotisation pour une retraite à taux plein : 166 trimestres, soit 41,5 ans de cotisation.
- Retraite à taux plein à 67 ans si la durée de cotisation requise n'est pas atteinte.
- Calcul de la pension : 25 meilleures années
- Pension moyenne annuelle en 2011 : 7 000 euros (+3 755 euros pour la retraite complémentaire ARRCO + 9 235 euros pour la retraite complémentaire AGIRC)

2) Retraites des fonctionnaires

- Age légal minimum de départ : 62 ans à partir de la génération née à partir de 1955
- Age moyen de départ à la retraite en 2012 : 58,8 ans chez les agents de l'Etat, 58,6 ans dans les collectivités locales et 55 ans chez les hospitaliers non médecins.
- Cotisation pour une retraite à taux plein : 166 trimestres, soit 41,5 ans
- Calcul de la pension : 6 derniers mois (mais le taux de cotisation s'aligne progressivement sur celui du privé depuis la réforme de 2010).
- Pension moyenne annuelle : 22 983 pour les fonctionnaires d'Etat, 14 959 dans les collectivités et les hôpitaux

3) Régimes spéciaux

* SNCF
- Age légal de départ : 55 ans et 50 ans (pour les agents de conduite) jusqu'en 2017. Repoussé à 57 ans et 52 ans (pour les agents de conduite) à partir de 2024.
- Age moyen de départ : 55,1 ans en 2011
- Cotisation pour une retraite à taux plein : 166 trimestres, soit 41,5 ans.
- Pension moyenne annuelle : 22 769 euros

* EDF-GDF
- Age légal de départ : 60 ans (sédentaires) et 55 ans (pour services « actifs » et « insalubres ») jusqu'en 2017, repoussé respectivement à 62 ans et 57 ans à partir de 2024.
- Age moyen de départ : 56,7 ans en 2011
- Cotisation pour une retraite à taux plein : 166 trimestres, soit 41,5 ans.
- Pension moyenne annuelle : 29 206 euros

Lire aussi sur Boursorama :

Retraite : le gouvernement prépare les esprits

Retraite : la position des syndicats

Retraite : les fonctionnaires sont-ils avantagés ?

Pour aller plus loin :

Lire le rapport Moreau sur les retraites (en PDF)

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.178 0.00%
0.924 +0.76%
0.975 0.00%
5.612 -1.30%
0.429 +0.70%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.