Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Décision attendue de la BCE sur le soutien aux banques grecques

Boursorama18/02/2015 à 15:08

Des précisions pourraient être données mercredi sur l'ELA, le plan d'aide de la BCE au syst�me bancaire grec.

Mercredi 18 février dans l'après-midi, le Conseil des gouverneurs de la Banque Centrale Européenne (BCE) se réunira pour décider de la suite à donner au plan d'aide à destination des banques grecques.

Les discussions se poursuivent sur plusieurs fronts entre la Grèce et ses partenaires européens. Parmi eux : la BCE. Jusqu'au 4 février dernier, la BCE permettait aux quatre banques grecques de se refinancer régulièrement à ses guichets à des conditions plus souples que celles habituellement requises pour les autres banques, évitant a priori tout risque de liquidité à ces établissements.

Or, depuis le 4 février, les guichets de la BCE sont désormais fermés aux quatre banques grecques « étant donné qu'il n'est pas possible à l'heure actuelle d'anticiper une issue positive » du programme d'aide, avait expliqué la Banque centrale au moment de sa décision. Les banques grecques avaient alors plongé en Bourse.

ELA : le plan d'aide qui pourrait être modifié

Malgré cela, le programme d'aide d'urgence de la BCE vis-à-vis des banques grecques reste activé. Baptisé « ELA » (Emergency liquidity assistance), ce programme supporte indirectement les banques grecques en proposant un refinancement très encadré fourni par la BCE à la Banque centrale de Grèce, qui peut elle-même redistribuer cet argent aux banques du pays.

De fait, l'ELA est devenu le principal robinet à oxygène pour le système bancaire grec. Ce dernier est très fragilisé du fait des nombreux titres de dette souveraine détenus par les établissements financiers. Toutefois, l'ELA a été annoncé comme un dispositif temporaire. Le 12 février, le plafond de ce plan d'aide d'urgence a été relevé à 65 milliards d'euros (par rapport à 60 milliards initialement) pour éviter un goulot d'étranglement qui mettrait les banques grecques en grandes difficultés. Néanmoins, on ne sait pas jusqu'à quand ce plan d'aide va être poursuivi.

Mercredi 18 février, l'ELA sera donc de nouveau au cœur des discussions lors du Conseil des gouverneurs de la BCE. La probabilité d'un arrêt rapide du plan d'aide est extrêmement faible malgré la montée des tensions en début de semaine dans le dialogue entre Athènes et ses partenaires européens. Les opérateurs du marché attendent plutôt de cette réunion des précisions qui pourraient être apportées au sujet de l'évolution à attendre de ce plan d'aide.

Retraits de fonds dans les banques grecques

À noter que ces éventuelles précisions interviendront dans un contexte de fort retrait de capitaux constaté en Grèce ces deux derniers mois. Nos confrères des Echos expliquaient ainsi : « Les entreprises et les ménages grecs ont continué à retirer des fonds des banques en février même si, selon une source bancaire, le rythme s'est ralenti par rapport à janvier, qui avait enregistré des retraits de 10 à 20 milliards d'euros ».

En matinée, les marchés restaient orientés à la hausse : l'indice Athex de la Bourse grecque progressait de 1,60% à 13h45 et l'ensemble des autres places européennes s'affichaient dans le vert à la même heure.

X. Bargue

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.94 -1.67%
0.07 -5.78%
1723.01 -0.92%
0.334 -1.33%
19.38 -0.92%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.