Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Décès de l'opposant chinois Liu Xiaobo

Reuters13/07/2017 à 18:32
 (Actualisé avec nouvelles réactions) 
    PEKIN, 13 juillet (Reuters) - L'opposant chinois Liu Xiaobo, 
lauréat du prix Nobel de la paix en 2010, est décédé à l'âge de 
61 ans, annoncent les autorités de Shenyang, où il était 
hospitalisé pour un cancer du foie en phase terminale.  
    Plusieurs de ses organes étaient atteints et il a été 
impossible de le sauver, précisent les services juridiques de 
cette ville du nord-est de la Chine, dans un bref communiqué 
diffusé sur internet.  
    Condamné en 2009 à onze ans de prison pour subversion après 
avoir participé à la rédaction de la "Charte 08", une pétition 
qui demandait d'importantes réformes démocratiques, Liu Xiaobo 
avait été transféré fin juin de sa prison à l'hôpital de 
Shenyang.  
    Pour le comité Nobel, "le gouvernement chinois porte une 
lourde responsabilité dans son décès prématuré".  
    "Nous jugeons très troublant que Liu Xiaobo n'ait pas été 
transféré où il aurait pu recevoir un traitement médical adéquat 
avant d'arriver en phase terminale", déplore Berit 
Reiss-Anderssen, présidente du comité, dans un courrier 
électronique transmis à Reuters.  
    Parlant d'ingérence dans leurs affaires intérieures, les 
autorités chinoises sont restées sourdes aux appels des 
mouvements de défense des droits de l'homme et des pays 
occidentaux qui les ont invitées à laisser Liu quitter le pays 
pour se faire soigner, comme il l'a souhaité.  
     
    "UN HÉRITAGE POUR LES GÉNÉRATIONS FUTURES" 
    Deux médecins étrangers, un Américain et un Allemand, ont 
été autorisés à l'examiner samedi et l'ont jugé transportable, 
ce que l'hôpital disait impossible en raison de son état. Liu et 
sa famille ont, selon eux, exprimé le souhait qu'il soit soigné 
aux Etats-Unis ou en Allemagne. 
    Zeid Ra'ad al Hussein, haut commissaire de l'Onu aux droits 
de l'homme, a demandé jeudi à Pékin de respecter la liberté de 
mouvement de son épouse, Liu Xia, et de l'autoriser à quitter le 
pays si elle le souhaite. Elle est en résidence surveillée 
depuis 2010.  
    "Malgré l'emprisonnement et la séparation avec la femme 
qu'il adorait, qui auraient pu alimenter sa colère et son 
amertume, Liu Xiaobo disait ne pas éprouver de haine à l'égard 
de ceux qui l'ont poursuivi et jugé", a-t-il ajouté.  
    Le ministre français des Affaires étrangères a salué "la 
mémoire de cet intellectuel dont l'engagement pacifique pour la 
promotion des libertés, des droits de l'Homme et de la 
démocratie restera un héritage pour les générations futures".  
    "La France avait appelé à plusieurs reprises à sa libération 
et souhaite que les autorités chinoises assurent la liberté de 
mouvement de son épouse, Mme Liu Xia, de sa famille et ses 
proches", ajoute également Jean-Yves le Drian.  
    Son homologue américain, Rex Tillerson, rend lui aussi  
hommage à Liu Xiaobo, "mort en purgeant une longue peine de 
prison pour avoir fait la promotion de réformes démocratiques 
pacifiques" et réclame lui aussi la libération de son épouse. 
    La chancelière allemande Angela Merkel a salué, elle, la 
mémoire d'un "courageux combattant des droits civiques et de la 
liberté d'expression".   
    Pour Hu Jia, ami de Liu Xiaobo et dissident comme lui 
interrogé par Reuters, les dirigeants du Parti communiste ont 
cherché à "montrer qu'ils contrôlent la vie de ceux qui vivent 
en Chine".  
    "Mais je pense que le message historique qu'ils transmettent 
est très différent. En laissant un prix Nobel de la paix mourir 
en détention, ils ont perdu une chance de se montrer humains et 
ont révélé leur nature impitoyable", a-t-il ajouté.    
     
    Le portrait de Liu Xiaobo :   
 
 (Ben Blanchard, avec Gwladys Fouche à Oslo, Sophie Louet à 
Paris, Tom Miles à Genève, Madeline Chambers à Berlin, 
Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

20.3 -0.98%
IBM
146.37 -1.93%
37.75 -0.24%
113.45 +0.27%
46 -1.39%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.