Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Décès d'André Bergeron, l'ancien fondateur et patron de Force ouvrière

Le Parisien20/09/2014 à 16:50

Décès d'André Bergeron, l'ancien fondateur et patron de Force ouvrière

André Bergeron, ancien secrétaire général de Force Ouvrière (1963-1989), est décédé dans la nuit à l'âge de 92 ans, a annoncé samedi à l'AFP le numéro un de FO, Jean-Claude Mailly.

L'ancien leader de FO est décédé à Belfort, où il résidait, a ajouté Jean-Claude Mailly.

«Les militants et militantes FO sont dans la peine», a déclaré FO dans un communiqué. «André Bergeron aura profondément marqué la vie sociale et économique, pendant une période où de nombreux progrès et acquis sociaux ont été obtenus par la négociation collective», a ajouté le syndicat.

Né le 1er janvier 1922, André Bergeron, fils d'un employé de la SNCF, est devenu apprenti typographe à 14 ans, dans une imprimerie du Territoire du Belfort, participant aux grèves de 1936, lors du Front populaire. Après la Seconde Guerre mondiale et des années de travail forcé en Autriche, il participe en 1948 à la création de FO, dont les militants venaient des rangs de la CGT.

Il refuse les portefeuilles ministériels proposés par Giscard et Chirac

Devenu secrétaire général de Force ouvrièr en 1963, André Bergeron occupe le devant de la scène sociale.  Lors des événements de Mai 1968, Bergeron obtient du patronat que le Smic horaire soit porté à 3 francs, alors que la CGT et Jacques Chirac, mandaté par le Premier ministre de l'époque Georges Pompidou, s'étaient entendus sur 2,70 francs. Il se voit proposer à plusieurs reprises par Valéry Giscard d'Estaing et Jacques Chirac un portefeuille ministériel, mais décline toutes ces sollicitations.

Lors de la «secousse» de mai 1981 créée par la victoire de François Mitterrand à l'élection présidentielle, Bergeron, avec sa vieille fibre SFIO, demeure en retrait. Opposé, «dans son principe et son contenu», au programme commun de la gauche, il est hostile à l'entrée des communistes au gouvernement et l'exprime à chaud «avec solennité et pour l'histoire», lit-on dans ses ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.514 +6.53%
1.164 -0.04%
84.36 -0.26%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.