Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

FINCANTIERI

1.307EUR
-2.76% 

IT0001415246 FCT

MIL données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    1.345

  • clôture veille

    1.344

  • + haut

    1.345

  • + bas

    1.301

  • volume

    1 770 674

  • valorisation

    2 212 MEUR

  • capital échangé

    0.10%

  • dernier échange

    21.06.18 / 10:59:36

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur FINCANTIERI

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter FINCANTIERI à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter FINCANTIERI à mes listes

    Fermer

DCNS envisage de prendre une part minoritaire dans STX-PDG

Reuters12/10/2016 à 14:05
    * DCNS regarde "de près le dossier" STX - PDG 
    * L'Etat pourrait faire appel à DCNS pour prendre le 
contrôle de STX 
    * Pas de participation majoritaire envisagée à ce jour-PDG 
 
 (Actualisé avec propos du PDG) 
    PARIS, 12 octobre (Reuters) - Le constructeur naval 
militaire DCNS regarde "de près" l'opportunité de prendre une 
participation dans les chantiers navals STX de Saint-Nazaire 
mais n'envisage pas d'en devenir l'actionnaire majoritaire, a 
déclaré mercredi son PDG Hervé Guillou. 
    Libération a écrit lundi que l'Etat français pourrait faire 
appel à DCNS pour devenir l'actionnaire majoritaire des 
chantiers navals de Saint-Nazaire, rachetés par le groupe coréen 
STX  011810.KS  en 2008. STX a été placé en redressement 
judiciaire début septembre et la procédure prévoit la cession de 
sa participation dans les chantiers.    
    "Pour ce qui me concerne aujourd'hui, je ne vois pas DCNS 
devenir actionnaire majoritaire seul de STX", a dit Hervé 
Guillou lors d'une conférence de presse avant le salon Euronaval 
qui se tiendra au Bourget, près de Paris, à partir de lundi. 
    DCNS ne connaît pas suffisamment le marché de la croisière 
et n'a pas les moyens nécessaires pour financer les énormes 
variations de trésorerie liées à ce secteur, a-t-il ajouté, 
précisant que le groupe cherchait en priorité à être en capacité 
de produire des navires plus gros qu'actuellement. 
    Quelle que soit la solution choisie pour la reprise de STX, 
DCNS défendra ses accords avec le groupe, destinés en 
particulier à pouvoir construire le successeur du 
porte-hélicoptères BPC ou un nouveau porte-avions et à assurer 
des exportations à partir de la France. 
    "Nous veillerons à ce que (...) ce partenariat qui est 
stratégique pour nous et pour la France puisse être respecté et 
pérennisé", a ajouté Hervé Guillou, précisant que DCNS n'avait 
pas forcément besoin d'entrer au capital de STX pour ce faire. 
    Dans l'un des scénarios étudiés, l'italien Fincantieri 
 FCT.MI , déjà intéressé par STX France, pourrait être associé à 
l'Etat français et à DCNS, selon Libération.  
    DCNS, dont l'équipementier Thales  TCFP.PA  détient 35%, 
vise à moyen terme une marge opérationnelle de 5% à 8% et, d'ici 
dix ans, un chiffre d'affaires de cinq milliards d'euros, dont 
la moitié à l'international et 15% à 20% dans les énergies 
marines renouvelables. 
    L'Australie a annoncé fin septembre avoir signé un premier 
contrat de conception de sous-marins avec le groupe français 
DCNS, entré en avril dernier en négociations exclusives pour une 
vente s'élevant au total à 34 milliards d'euros.   
    DCNS a porté plainte contre X fin août pour abus de 
confiance après la révélation d'une fuite massive de documents 
concernant ses six sous-marins Scorpène destinés à l'Inde et le 
parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire, selon une 
source judiciaire.   
    Hervé Guillou a fait état de discussions "quasiment 
journalières" avec le gouvernement australien pour préparer les 
prochaines étapes de la méga-commande envisagée, en premier lieu 
le contrat d'étude d'ici six mois. 
    "Même l'histoire un peu triste des publications illégales 
n'a entamé en rien la confiance", a-t-il observé, réaffirmant 
qu'aucune information classifiée n'avait été divulguée. 
    Selon une source gouvernementale française, DCNS avait été 
apparemment victime d'un vol de documents et non d'une fuite, 
ajoutant qu'il était peu probable que des données classifiées 
aient été dérobées.   
 
 (Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées

-2.76%
0.00%

Mes listes

valeur

dernier

var.

7.364 -1.84%
108.1 +0.09%
11.56 -1.15%
1.152 -0.51%
33.6 +0.12%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.