Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Davos au chevet d'une reprise mondiale fragile

Reuters22/01/2014 à 10:22

LE FORUM ÉCONOMIQUE MONDIAL S'OUVRE À DAVOS

LONDRES/DAVOS (Reuters) - L'affirmation de la reprise économique mondiale et la perspective d'une réintégration de l'Iran dans le jeu international seront en toile de fond du Forum économique mondial qui s'ouvre mercredi à Davos.

Plus de 1.500 dirigeants d'entreprise et une quarantaine de chefs d'Etat et de gouvernement, dont le président iranien Hassan Rohani, sont attendus du 22 au 25 janvier dans la petite station de sports d'hiver suisse pour se pencher au chevet d'une économie mondiale encore convalescente.

Des taux d'intérêt au plus bas dans les grands pays développés et des liquidités toujours abondantes devraient conforter une reprise mondiale qui s'est affirmée en 2013.

Les facteurs de risque toutefois ne manquent pas, de la normalisation amorcée de la politique monétaire américaine aux craintes de déflation en Europe en passant par l'ampleur des crédits douteux en Chine ou l'absence de réformes structurelles au Japon.

INÉGALITÉS

Le rapport sur les risques mondiaux publié mi-janvier par les organisateurs du Forum économique mondial relève l'accroissement des inégalités de richesse comme la principale source d'incertitude pour cette année.

Ce document de soixante pages, élaboré avec des entreprises spécialisées dans le risque et l'assurance comme Marsh & McLennan, Swiss Re, Zurich Insurance Group et des chercheurs universitaires comme ceux de l'Université nationale de Singapour, Oxford Martin School ou Wharton School, établit une liste des principales menaces pour l'économie mondiale sur dix ans.

"La sensibilité grandissante des opinions publiques sur la question des inégalités de richesse, qui ont augmenté depuis les années 80, imposera aux dirigeants politiques et aux élites mondiales d'agir avec précaution", souligne David Cole, l'un des auteurs du rapport réalisé après une enquête auprès de plus de 700 experts.

"Je suis un fervent partisan du capitalisme mais il y a un moment où le capitalisme peut aller trop loin et il est important que des mesures soient mises en place - qu'elles soient réglementaires, gouvernementales ou fiscales - afin d'éviter des excès en termes de répartition des revenus et des patrimoines", ajoute-t-il.

"L'OGRE DE LA DÉFLATION"

Le changement climatique apparaît comme le deuxième facteur de risque systémique par ordre d'importance selon le rapport.

Si la situation des finances publiques demeure précaire dans de nombreux pays, la probabilité de crise sur les dettes souveraines a en revanche diminué.

Les incertitudes entourant la reprise mondiale n'en alimenteront pas moins les échanges entre les participants du Forum placé cette année sous le signe de la recomposition de l'ordre mondial et de ses conséquences sociales, politiques et pour le monde des affaires.

Aux Etats-Unis, l'amélioration de l'activité et du marché de l'emploi a poussé la Réserve fédérale à amorcer une normalisation de sa politique monétaire malgré la faiblesse persistante de l'inflation qui souligne la fragilité de la reprise selon certains économistes et responsables monétaires.

Le ralentissement de la hausse des prix au sein de la zone euro, voire leur baisse dans certains des pays membres, fait craindre que le bloc ne bascule dans la déflation.

La directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, qui interviendra jeudi à Davos, a lancé une mise en garde sans équivoque la semaine dernière.

"Si l'inflation est le génie, alors la déflation est l'ogre qu'il faut combattre avec vigueur", a-t-elle dit lors d'un discours à Washington le 15 janvier.

Le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, qui sera aussi présent à Davos où il avait été salué l'année dernière comme le sauveur de la zone euro, s'est dit prêt à agir mais semble peu enclin à se lancer dans une politique d'achats massifs d'actifs, à l'instar de celle conduite par ses homologues de la Fed, de la Banque d'Angleterre ou de la Banque du Japon (BoJ).

La politique volontariste de reflation conduite par les autorités nipponnes - dont les deux principaux protagonistes, le Premier ministre, Shinzo Abe, et le gouverneur de la BoJ, Haruhiko Kuroda, font aussi le voyage de Davos - a donné de premiers résultats. L'absence de réformes structurelles destinées à renforcer le potentiel de croissance à long terme fait craindre qu'ils ne soient sans lendemain.

Aux inquiétudes sur les grands pays industrialisés s'ajoutent les craintes sur certains pays émergents, Chine en tête où la croissance ralentit et où la solidité des banques et l'évolution du financement non bancaire suscitent des interrogations quant à la stabilité financière.

Paul Carrel et Ben Hirschler, Marc Joanny pour le service français, édité par Gilles Trequesser


Mes listes

valeur

dernier

var.

3.07 +0.16%
CGG
1.898 +2.59%
14.135 +0.32%
1.231 0.00%
44.94 +1.77%
6.592 -1.02%
4.882 +2.41%
7.54 0.00%
50.64 +0.68%
1.278 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.