Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

David Cameron table sur les retombées économiques des JO

Reuters26/07/2012 à 14:43

DAVID CAMERON TABLE SUR LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DES JO

par Mohammed Abbas et Tim Castle

LONDRES (Reuters) - Le Premier ministre britannique David Cameron veut profiter des Jeux olympiques de Londres, qui s'ouvrent vendredi soir, pour aider la Grande-Bretagne à sortir de la récession.

"Bien sûr, je veux des médailles pour la Grande-Bretagne. Et il n'y aura pas de supporter plus passionné que moi de la 'Team GB'... Mais j'ai aussi mon travail à faire cet été - et il s'agit surtout d'être derrière les entreprises britanniques pour les aider", devait-il déclarer jeudi lors d'une conférence internationale à Londres, devant un parterre de responsables économiques et financiers.

"Ce que nous pouvons tirer de ces Jeux, c'est bien plus que de grands moments sportifs - c'est par exemple de conclure de grosses affaires", devait-il ajouter, selon des extraits de son discours remis à l'avance à la presse.

Parmi les personnalités attendues à cette conférence figurent Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mervyn King et des chefs d'entreprise comme le patron de Google, Eric Schmidt, celui de Vodafone, Vittorio Colao, ou celui de GlaxoSmithKline, Andrew Witty. Au total, 17 jours de rencontres économiques sont prévues en marge des Jeux.

Londres espère conclure pour un milliard de livres (près de 1,3 milliard d'euros) d'accords économiques à l'occasion des JO, les premiers à se tenir en Grande-Bretagne depuis 1948.

La pression s'est accrue sur le gouvernement Cameron: l'économie britannique s'est contractée bien plus que prévu au deuxième trimestre, une météo particulièrement humide et les jours fériés supplémentaires liés au jubilé de la reine ayant pesé sur une activité déjà plombée par la crise de la dette de la zone euro et l'austérité budgétaire.

INVESTISSEMENTS ET EMPLOIS

Le ministre des Finances George Osborne a cependant souligné que les éléments exceptionnels comme la météo ou le jubilé "n'excusaient pas" cette baisse de la production, ajoutant que ces statistiques décevantes ne faisaient que rappeler que le pays avait "des problèmes économiques profondément enracinés".

Selon les chiffres de l'Office national des statistiques (ONS), le Produit intérieur brut de la Grande-Bretagne a reculé de 0,7% d'un trimestre à l'autre après un repli de 0,3% sur les trois premiers mois de l'année. Les économistes prévoyaient en moyenne un recul de 0,2%.

Ces chiffres confirment que le pays est entré à la fin de 2011 dans sa deuxième récession en quatre ans. Il a désormais enchaîné trois trimestres consécutifs de contraction.

Jeudi, Angel Gurria, secrétaire général de l'OCDE, a invité le chef du gouvernement britannique à "persévérer" dans son plan de rigueur destiné à rétablir les finances publiques. "Vous êtes en train de semer les graines qui permettront la relance", a-t-il dit sur BBC Radio 4.

Le gouvernement tient également à répondre à ses détracteurs qui dénoncent le coût de l'organisation des Jeux en cette période de crise.

"Nous ne recevons pas seulement chez nous les meilleurs athlètes mondiaux, nous recevons aussi les représentants des plus grandes compagnies - une promesse d'investissements et de créations d'emplois", a souligné le ministre des Finances.

Un avis partagé par le maire de Londres, Boris Johnson, qui a promis de ne pas ménager ses efforts dans les jours qui viennent pour rencontrer les investisseurs et les convaincre de "faire des affaires" en Grande-Bretagne.

Avec Estelle Shirbon, Guy Kerivel pour le service français

Mes listes

valeur

dernier

var.

67.89 -0.98%
5387.38 +1.34%
11.76 +1.07%
162.4 +0.74%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.