1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

David Cameron ou l'art de se prendre les pieds dans les référendums

Le Point24/11/2015 à 18:23

Le Premier ministre britannique risque gros avec son référendum sur une sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.

David Cameron a le goût du risque. Voilà un homme qui avait été mal élu il y a quatre ans, au point de devoir former une coalition avec les centristes, et qui a, contre toute attente, été brillamment reconduit dans ses fonctions avec la majorité absolue, il y a six mois.

Il semble, en revanche, avoir la main moins heureuse avec les référendums, alors que rien ne l'oblige à en organiser. L'an dernier, il avait cru pouvoir mettre un terme aux rêves d'indépendance d'un certain nombre d'Écossais en demandant aux électeurs de se prononcer. De fait, une majorité s'était dégagée en faveur du statu quo, mais la faiblesse de l'écart (55/45) a mis les indépendantistes en appétit. La question n'est plus aujourd'hui de savoir s'il y aura un jour une nouvelle consultation, mais quand.

Cette fois, c'est sur l'Union européenne que le Premier ministre conservateur veut sonder ses concitoyens, d'ici deux ans maximum, et là encore dans l'espoir d'en finir avec un vieux débat. Menacé par l'Ukip, la formation populiste qui prône un Brexit (une sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne), harcelé par une partie de ses députés qui sont sur la même ligne, Cameron fait une nouvelle fois un pari hasardeux pour maintenir son pays au sein de l'UE. Le calcul consiste à obtenir de Bruxelles et de ses partenaires un certain nombre de concessions afin de convaincre l'électeur qu'il a beaucoup plus à gagner à rester au sein d'un club des 28...

Lire la suite sur Le Point.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • hygiena
    25 novembre09:24

    tous les pays n'ont pas les memes valeurs, en France c'est plus le 49.3 qu'ils appliquent

    Signaler un abus

  • gacher
    25 novembre08:11

    si notre referendum avait été pris en compte, on ne serait pas dans l’Europe et on vivrait surement aussi bien que les suisses. quand on entend que LRPS sont des républicains et après avoir vu leurs façons de traiter le referendum sur l’Europe, on se dit que si ce sont des républicains, moi je suis jules César.,

    Signaler un abus

  • m1234592
    24 novembre19:11

    D'abord merci aux britanniques du soutien moral apporté suite aux tueries de Paris. C'était grand et c'était émouvant. Je ne suis aps sur que nous en ayons fait autant lors des attentats de Londres ou d'Attocha. On ne va tout de même pas reproché à Cameron de consulter son peuple sur les grandes questions ... alors que nous avons plutôt un déficit (un de plus...) de ce côté là.

    Signaler un abus

  • M2734309
    24 novembre18:51

    Ils ont été sympa, mais si l'Europe ne leur plait pas, qu'ils la quitte !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

CGG
1.451 +0.83%
1.522 +0.79%
3.48 -6.70%
2.336 -10.50%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.