Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Dassault Systèmes parmi les champions du CAC 40 : 2021 s'annonce plus favorablement que prévu
information fournie par AOF28/10/2021 à 16:08

(AOF) - Témoignage de l'accélération de la numérisation de l'économie du fait de la pandémie, les valeurs appartenant au trio de tête de l'indice CAC 40, Dassault Systèmes (+6,42% à 50,26 euros), STMicroelectronics et Capgemini, ont relevé leurs prévisions annuelles. Et pour toutes ces sociétés pour la deuxième fois de l'année.

L'éditeur de logiciels de conception et de fabrication assistée par ordinateur table désormais sur un bénéfice par action ajusté compris entre 0,94 et 0,95 euro, en croissance de 25% à 27% et une marge de 34% à 34,1%. Il visait auparavant respectivement de 0,89 à 0,91 euro et entre 32,7% et 33,1%.

Le chiffre d'affaires est anticipé entre 4,8 et 4,825 milliards d'euros, en hausse de 8%. Sa progression est prévue entre 10% et 11% à taux de change constants. Dassault Systèmes ciblait auparavant entre 4,745 et 4,79 milliards d'euros, en hausse de 6% à 7%. La guidance à taux de change constants n'a pas été modifiée.

Les ventes de licences logicielles et autres ventes de logiciels - un indicateur très suivi du secteur du fait de leur rentabilité – sont anticipées en progression de 21% à 22% contre de 19% à 21% fin juillet.

La fleuron technologique français peut se permettre d'être plus optimiste après un bon troisième trimestre. Sur cette période, le bénéfice par action ajusté a bondi de 40% à 0,22 euro, dépassant largement les attentes : 0,20 euro. La marge opérationnelle s'est améliorée de 5,6 points à 33,80% pour des ventes en croissance de 12% à 1,16 milliard d'euros. Le marché prévoyaient respectivement 30,1% et 1,14 milliard d'euros.

" La forte progression de la marge tient à cette solide croissance du chiffre d'affaires, couplée à un niveau de charges encore marqué par la pandémie et la pression sur les effectifs ", analyse Invest Securities .

Dassault Systèmes a profité d'une augmentation plus importante que prévu des ventes de licences. Elles ont progressé de 25% (24% à taux de change constants) à 208,3 millions d'euros alors que le groupe visait une progression de 14% 20%.

Depuis le début de l'année, le cloud représente 20% du chiffre d'affaires logiciels, en progression de 2 points. La société vise un tiers d'ici 2025.

" Les résultats du troisième trimestre et les guidances quatrième vont conduire à de sensibles révisions à la hausse des attentes du consensus sur 2021 ", explique Invest Securities. Seul bémol (et potentiellement de taille), selon l'analyste les difficultés de recrutement perdurent, ce qui pourrait freiner la dynamique future et rend potentiellement la marge 2021 difficilement soutenable. Jefferies précise que les économies permises par la pandémie devraient se réduire.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Valeurs associées

Euronext Paris -100.00%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 28/10/2021 à 16:08:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.