Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AIRBUS

99.49EUR
+1.16% 
indice de référence CAC 40

NL0000235190 AIR

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    99.10

  • clôture veille

    98.35

  • + haut

    99.50

  • + bas

    98.91

  • volume

    209 007

  • valorisation

    77 049 MEUR

  • capital échangé

    0.03%

  • dernier échange

    25.05.18 / 11:20:45

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    96.51

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    102.46

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter AIRBUS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AIRBUS à mes listes

    Fermer

Dassault Aviation-Les commandes de jets redémarrent

Reuters11/03/2015 à 12:30

* 90 commandes de Falcon en 2014 contre 64 en 2013 * Environ 65 livraisons de Falcon pour 2015 contre 66 en 2014 * Possibilité de produire 2,5 Rafale/mois au lieu d'un si besoin * Dividende E10 par action au titre de 2014 * C.A. prévu en légère hausse en 2015 (Actualisé avec précisions) par Cyril Altmeyer SAINT-CLOUD, Hauts-de-Seine, 11 mars (Reuters) - Dassault Aviation AVMD.PA a annoncé mercredi une nette hausse de ses commandes d'avions d'affaires Falcon en 2014, marquant un redémarrage du marché attendu de longue date. L'avionneur a engrangé l'an dernier 90 commandes de Falcon contre 64 en 2013 et affiche au total 4,639 milliards d'euros de prises de commandes contre 4,165 milliards en 2013. "Le marché d'avions civils repart", a expliqué le PDG, Eric Trappier, lors d'une conférence de presse sur les résultats du groupe, sans fournir toutefois de prévisions de commandes pour 2015. Le "book to bill" (ratio prise de commandes / chiffre d'affaires) ressort ainsi à 1,26 sur 2014, profitant des commandes de Falcon 5X, dont le premier vol est programmé en 2015, et de Falcon 8X, prévu pour entrer en service en 2016. Eric Trappier a toutefois expliqué la baisse de livraisons de Falcon en 2014 (66 unités contre 77 de 2013) par le ralentissement passé du marché, estimant que les livraisons ne devraient rebondir qu'en 2017. L'avionneur, qui anticipe une légère hausse de son chiffre d'affaires cette année, prévoit de livrer 65 Falcon en 2015. Concernant l'activité militaire, Dassault livrera cinq avions de combat Rafale à l'armée française cette année contre 11 habituellement. L'Egypte, qui a signé en février le premier contrat à l'export de l'avion de combat pour 24 unités, prendra livraison cette année des trois premiers exemplaires, tandis que trois autres seront produits en 2015 pour être livrés à l'Egypte début 2016. PAS ENCORE DE NÉGOCIATION DE CONTRAT RAFALE AUX EMIRATS Les discussions sur le rythme des livraisons du reste du contrat, qui entre en vigueur ce mois-ci, sont encore en négociations, a précisé Eric Trappier. Le groupe maintient ainsi son rythme de production d'un avion par mois - 11 par an en excluant le mois d'août - mais a la capacité de monter à un rythme de 2,5 par mois en cas de nouvelles ventes à l'export, a expliqué Eric Trappier. Le groupe réaffirme ainsi vouloir concrétiser en 2015 les négociations avec les autorités indiennes sur la commande de 126 Rafale, qui durent depuis plus de trois ans. Dassault Aviation a repris également les discussions avec les Emirats arabes unis, mais il n'y a pas encore de négociation de contrat, a également déclaré Eric Trappier. Il n'a pas souhaité faire de commentaire sur l'imminence d'un contrat avec le Qatar pour le Rafale, cité par plusieurs sources récemment, et a précisé que les discussions avec la Malaisie se poursuivaient. Dassault Aviation a dégagé l'an dernier une marge nette ajustée de 10,8% du chiffre d'affaires en 2014, contre 10,6% en 2013. Sa marge opérationnelle recule de son côté à 9,6% contre 10,9% en 2013. Le groupe propose le versement d'un dividende de 10 euros par action au titre de 2014, soit un taux de distribution de 23%, contre 18% en 2014. Vers 11h00, l'action Dassault Aviation cédait 1,6% à 1.240 euros. * La présentation : http://bit.ly/1HAfyPw * Le communiqué : http://bit.ly/1E52L3Z (Edité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

+1.07%
+0.06%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.