Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Dans un bidonville de Nairobi, François dénonce les inégalités

Reuters27/11/2015 à 09:34
    par Philip Pullella et George Obulutsa 
    NAIROBI, 27 novembre (Reuters) - Le pape François s'est 
rendu vendredi dans un bidonville de Nairobi, qualifiant ces 
zones de "blessures infligées" à la population "par des 
minorités qui concentrent le pouvoir et la richesse". 
    Au dernier jour de sa visite au Kenya, première étape de son 
voyage de cinq jours en Afrique, le souverain pontife a visité 
le bidonville de Kangemi, ses ruelles défoncées, ses égouts à 
ciel ouvert et ses cabanes de tôle, situées à quelques centaines 
de mètres d'élégants complexes résidentiels.  
    S'adressant aux habitants et à des employés d'associations 
caritatives dans l'église Saint-Joseph-le-Travailleur, le pape a 
dénoncé "l'épouvantable injustice de l'exclusion urbaine". 
    "Ce sont des blessures provoquées par des minorités qui 
concentrent le pouvoir et la richesse, qui gaspillent 
égoïstement pendant qu'une majorité croissante est obligée de 
fuir vers les périphéries abandonnées, sales et délabrées", 
a-t-il dit.  
    Le souverain pontife, qui fait de la lutte contre la 
pauvreté et les inégalités sociales un des axes majeurs de son 
pontificat, a encore critiqué "les promoteurs privés anonymes 
qui accaparent des terrains et cherchent même à s'approprier les 
cours de récréation de vos écoles".  
    Il a estimé que le manque de ressources de base était un 
défi essentiel pour l'humanité. "Notre monde a une grande dette 
sociale envers les pauvres qui n'ont pas accès l'eau potable", 
a-t-il déclaré. "Aucun prétexte bureaucratique" ne peut 
justifier de priver une famille d'eau potable selon lui. 
    Le pape a ajouté que l'Afrique n'était pas seule à devoir 
affronter un "nouveau colonialisme", un thème qu'il a déjà 
développé à l'occasion de précédents voyages à l'étranger en 
dénonçant notamment les tenants des programmes d'austérité qui 
frappent prioritairement les populations modestes.  
    Le chef de l'Eglise catholique, qui effectue son premier 
voyage en Afrique depuis son élection en mars 2013, quittera 
dans la journée le Kenya pour l'Ouganda, avant de se rendre 
dimanche en République centrafricaine.  
 
 (Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.