Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Dans son discours sur l'islam, Trump devrait appeler à l'unité

Reuters 21/05/2017 à 08:41
    par Steve Holland et Jeff Mason 
    RYAD, 21 mai (Reuters) - Au second jour de sa tournée 
diplomatique inaugurale, Donald Trump prononcera dimanche un 
discours très attendu sur l'islam qui pourrait lui permettre de 
remettre les compteurs à zéro avec le monde musulman, cible 
régulière de ses invectives. 
    Dans cette allocution, prévue pour 16h20 locales (15h00 
GMT), le président américain devrait appeler les musulmans à 
s'unir contre le radicalisme et la menace des islamistes. 
    Les observateurs se demandent si le chef de la Maison 
blanche reprendra son expression favorite pendant la campagne 
présidentielle américaine : "terrorisme islamique radical". Ses 
conseillers travaillaient toujours à son discours samedi soir. 
Certains d'entre eux l'ont mis en garde sur l'utilisation de ce 
terme. 
    Donald Trump s'était attiré les foudres de la communauté 
musulmane lors de la campagne présidentielle l'an dernier en 
promettant de leur interdire l'entrée aux Etats-Unis. 
    Puis, au début de sa présidence, il a tenté par un décret 
l'interdire temporairement l'entrée sur le sol américain au 
ressortissants de sept pays musulmans, dont l'Arabie saoudite ne 
faisait pas partie, mais cette tentative a été bloquée par des 
recours en justice. 
    Ce discours sera d'autant plus important qu'il vise aussi à 
faire oublier la crise politique à Washington, où les 
révélations s'enchaînent depuis le renvoi du directeur du FBI 
James Comey le 9 mai dernier, alors qu'il enquêtait sur une 
possible ingérence de la Russie dans la campagne présidentielle 
américaine. 
    Durant sa première journée en Arabie saoudite, le président 
républicain a montré peu de signes de la pression ressentie à 
domicile. L'accueil du roi Salman a été chaleureux, bien plus 
que celui réservé à son prédécesseur démocrate Barack Obama. 
    Des contrats d'un montant pouvant atteindre au final 350 
milliards de dollars (312 milliards d'euros) ont été signés, 
dont un contrat d'armement de 110 milliards de dollars, a 
indiqué le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson. 
    Ce dimanche, Donald Trump devait aussi rencontrer les 
dirigeants des pays du Conseil de coopération du Golfe  (Émirats 
arabes unis, Koweït, Bahreïn, Arabie Saoudite, Oman et Qatar). 
    A l'issue de sa rencontre avec l'émir de Bahreïn, Donald 
Trump a déclaré que les relations de son pays avec ce petit 
archipel du Golfe étaient en voie d'amélioration. 
    "Nos pays ont eu une relation merveilleuse ensemble, mais il 
y a eu un peu de tension, mais il n'y a aura pas de tension avec 
ce gouvernement", a déclaré Donald Trump lors d'une séance photo 
à Ryad avec le souverain de Bahreïn, le cheikh Hamad ben Issa al 
Khalifa. 
    "Nous allons avoir une relation de très, très long terme. 
J'en suis très impatient. Nous avons beaucoup de choses en 
commun", a ajouté le président des Etats-Unis. 
    L'Arabie saoudite est la première escale d'une tournée qui 
conduira le promoteur immobilier devenu président en Israël et 
en Cisjordanie (22-23 mai), au Vatican (le 24), en Belgique pour 
un sommet de l'Otan et une rencontre avec Emmanuel Macron (le 
25) puis en Sicile, pour le sommet du G7, les 26 et 27 mai. 
 
 (Danielle Rouquié pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.