Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

" Dans l'univers émergent, le marché russe est probablement le plus ouvert et le plus liquide"

Newsmanagers19/04/2011 à 14:00
(NEWSManagers.com) - Alexandre Starinsky, responsable de la recherche chez Kaltchuga Capital Management

La société de gestion établie au Luxembourg Kaltchuga Capital Management, qui a développé une très forte expertise sur le marché russe, affiche des actifs sous gestion de quelque 200 millions d'euros. Elle espère doubler de taille dans les deux ans, notamment avec son fonds phare Kaltchuga Fund-Russia Equities.


NewsManagers : Vous travaillez pour Kaltchuga Capital Management, une société de gestion d' actifs créée il y a environ cinq ans et focalisée sur le marché russe. Pourquoi cette spécialisation?


Alexandre Starinsky: C' est très simple. Les fondateurs de la société sont tous des passionnés du marché russe et certains comme moi d' origine russe. Après quelques incursions dans l' industrie, l' immobilier, le capital risque et les marchés financiers, ils ont lancé leur premier fonds d' investissement en 1994 afin de participer au programme de privatisations russe. Autrement dit, nous avons acquis une certaine expérience en gestion d' actifs avant même la création que vous évoquez.


NewsManagers: Il y a donc cinq ans ?


A.S. : En 2005 le marché russe est devenu marché réglementé ce qui nous a permis d' établir à Luxembourg Kaltchuga Capital Management S.A. avec un statut de société de gestion régulée. Et en 2007, nous avons créé une nouvelle structure Ucits III de droit luxembourgeois, Kaltchuga Fund SICAV.


NM: Comment se présente désormais votre offre ?


A.S. : Nous proposons actuellement trois fonds. Tout d' abord, le Kaltchuga Fund-Russia Equities, autorisé à la commercialisation en France par l' AMF, qui est donc un compartiment du fonds ombrelle évoqué plus haut. Créé en 2000, il se concentre sur des investissements long only dans les grandes capitalisations russes liquides. Depuis décembre 2000, il a dégagé un rendement net annualisé de plus de 27% contre 20,6% pour l' indice MSCI Russia. Ce fonds a une liquidité hebdomadaire et, un passage en liquidité quotidienne est en voie d' obtention.


NM: Quel est le montant de vos actifs sous gestion?


A.S. : En tenant compte des mandats dédiés, nous gérons au total quelque 200 millions de dollars, dont environ 100 millions de dollars dans le Kaltchuga Fund-Russia Equities. Nous espérons doubler de taille dans les deux ans. Notre connaissance du marché russe devrait nous y aider, mais également le potentiel de ce marché.


NM: Quels sont justement les atouts du marché russe?


A.S. : La Russie est une économie simple à comprendre. C' est une économie émergente en transition qui est en train de rattraper son retard sur les pays développés. Les exportations vont demeurer la source principale de capital pour l' économie russe, à savoir non seulement les exportations vers l' Europe mais également vers la Chine, de plus en plus présente dans le commerce extérieur russe. Dans ce contexte, la consommation va continuer de croître et l' investissement, parent pauvre des vingt dernières années, devrait repartir à la hausse. Les seuls besoins en infrastructures, certes pas aussi spectaculaires qu' en Chine, représentent jusqu' à 100 milliards de dollars sur la période 2011-2015.


NM: Beaucoup d' investisseurs sont toutefois réticents vis-à-vis du marché russe en raison de la corruption et des droits limités des actionnaires?


A.S. : La corruption subsiste, c' est vrai, mais ne constitue pas, de mon point de vue, un frein à la croissance. Il est vrai aussi que de nombreuses entreprises, dans l' univers des sociétés semi-étatiques, ne sont pas toujours très transparentes. Peut-on pour autant rester à l' écart de ces grands groupes? Je ne le crois pas. Mais il existe aussi un immense vivier de sociétés bien gérées et transparentes. Et elles ont subi un vrai stress test pendant la crise de 2008. Les entreprises ont bien résisté, notamment parce que les banques occidentales ont joué le jeu et ont restructuré leurs créances Dans l' univers émergent, le marché russe est probablement le plus ouvert et le plus liquide. Et les valorisations restent intéressantes, notamment par rapport aux autres marchés émergents.


NM: On évoque souvent le risque inflationniste?


A.S. : Je dirai que la Russie est un pays riche en ressources naturelles, qui constituent le meilleur rempart contre l' inflation. Il ne faut pas non plus s' attendre à des croissances à deux chiffres comme en Chine. Non, le principal risque, de mon point de vue, c' est le risque politique. Outre que le départ de Vladimir Poutine pourrait susciter quelques incertitudes, la corruption évoquée plus haut pourrait aussi provoquer des impatiences dans la population. J' ai néanmoins le sentiment que les dirigeants russes sont de plus en plus sensibles à cette problématique et ont sérieusement commencé à changer les choses.

info NEWSManagers


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.