Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Cryptomonnaies-Binance renforce ses contrôles anti-blanchiment
information fournie par Reuters20/08/2021 à 11:10

par Krisztian Sandor et Tom Wilson

FRANCFORT, 20 août (Reuters) - Binance, principale plate-forme mondiale d'échange de cryptomonnaies, a annoncé vendredi le renforcement des vérifications auxquelles sont contraints ses utilisateurs afin de renforcer la lutte contre le blanchiment d'argent sale.

Cette évolution intervient après plusieurs mois de pressions d'autorités de régulation du monde entier préoccupées par le risque de voir l'essor des cryptomonnaies favoriser le blanchiment au profit du crime organisé.

La plate-forme, dont la holding de tête est immatriculée aux îles Caïmans, avait déjà resserré son offre de services et de produits, notamment pour réduire la possibilité de recours aux effets de levier, et elle avait assuré vouloir améliorer ses relations avec les autorités.

Lundi, la banque centrale néerlandaise avait déclaré que Binance ne respectait pas totalement les lois en vigueur visant à lutter contre le blanchiment et le financement du terrorisme.

La plate-forme explique sur son site internet que ses utilisateurs doivent désormais se conformer à un processus de vérification incluant la fourniture d'une copie d'une pièce d'identité avant d'accéder à ses produits et services. Ceux qui ne respecteront pas cette obligation ne pourront que retirer des fonds, annuler des ordres ou clore des positions.

Jusqu'à maintenant, les vérifications d'identité n'étaient imposées qu'aux utilisateurs souhaitant relever les plafonds de transactions autorisées.

Le directeur général de Binance, Changpeng Zhao, un Canadien connu sous le surnom "CZ", a publié sur Twitter un lien vers l'annonce de vendredi assorti du commentaire "Les actes parlent plus fort que les mots".

Les volumes de transactions au comptant sur Binance ont représenté en juillet 455 millions de dollars (390 millions d'euros), un montant en baisse de près d'un tiers par rapport à juin, selon les données de CryptoCompare.

(Version française Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

1 commentaire

  • 20 août11:19

    mais oui, mais oui, le principe meme des cryptos, c est de ne pas connaitre le propriétaire. Ils faut interdire tous ces sites permettant le blanchiment. Binance en premier


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.