1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Croissance : l'Insee optimiste pour 2015 mais pas de recul du chômage en vue

Le Parisien19/12/2014 à 10:14

Croissance : l'Insee optimiste pour 2015 mais pas de recul du chômage en vue

«Eurêka», a dû se dire jeudi le président François Hollande. Dans l'après-midi, l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a prédit une petite accélération de la croissance française l'an prochain, en ligne avec les espoirs du gouvernement. Dans la soirée, le chef de l'Etat a pris la parole pour s'en réjouir, à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles, mais est resté très prudent quant aux éventuelles conséquences positives. A priori, ce petit regain de croissance ne devrait pas avoir d'effet immédiat sur le taux de chômage, tant espéré par le gouvernement.

«Nous sommes en ligne par rapport à notre prévision de croissance pour l'année 2015», a sobrement constaté François Hollande après l'annonce de l'Insee. «Nous avons effectivement des situations meilleures. (...) La zone euro est solide (et) les taux d'intérêt, même pour les pays périphériques qui étaient les plus menacés, ont considérablement baissé», a-t-il fait valoir. En effet, selon le chef du département de la conjoncture à l'Insee, Vladimir Passeron, «un certain nombre de freins se desserrent en cette fin d'année et nous rendent un peu plus optimistes».

Etre «plus compétitif que les autres»

Toutefois, «est-ce que 1% de croissance (l'objectif du gouvernement pour 2015, ndlr) suffit pour réduire le chômage en France ? Non, parce qu'en France, la population active augmente», a vite tempéré François Hollande, bien conscient d'être attendu sur des résultats concrets. Et l'optimisme des statisticiens ne s'étend effectivement pas au marché du travail. L'Insee s'attend à ce que le taux de chômage en France augmente encore, pour atteindre 10,6% à la mi-2015, contre 10,4% en moyenne au troisième trimestre 2014.

VIDEO. Hollande reconnaît que ce ne sera pas «suffisant»

Il faudra donc être «encore plus compétitif» et faire «plus de croissance que les autres à moyen et long terme», avec des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bsdm
    19 décembre10:59

    Insee ,afp, sapin = fonctionnaires + journalistes+ politiques = pensée unique

    Signaler un abus

  • loup333
    19 décembre09:31

    Et Sapin se gargarisera en mettant en avant l'action élogieuse du gouvernement qui porte enfin ses fruits en insistant comme d'hab sur l'état calamiteux de la France à l'arrivée du PS au pouvoir... Le redressement est en marche! Ca sent le SAPIN?

    Signaler un abus

  • dcabon
    19 décembre09:28

    Va pas falloir longtemps avant que Sapin ne mette le nez à la fenêtre pour chanter cocoricco. Peut-on espérer que ce surcroit de croissance ne sera pas gaspillé dans de vaines "relances" ? L'expérience montre qu'il y a malheureusement des raisons d'en douter (voir Jospin ...)

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

3.724 +0.11%
7.35 -0.41%
0.0642 +17.80%
10 +1.63%
50.11 +0.91%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.