Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Crise des opiacés-Trump veut la peine de mort pour les dealers

Reuters19/03/2018 à 23:55
    MANCHESTER, New Hampshire, 19 mars (Reuters) - Donald Trump
a précisé lundi les mesures qu'il envisage pour lutter contre
l'épidémie d'overdoses aux opiacés aux Etats-Unis, y compris
l'exécution des trafiquants de drogue, une proposition pourtant
critiquée par les experts. 
    Lors d'un déplacement à Manchester, dans le New Hampshire,
l'un des Etats les plus touchés par le phénomène, le président
américain a déclaré que les Etats-Unis devaient se montrer
"durs" dans cette lutte contre les opiacés. 
    "Et cette dureté implique la peine de mort", a-t-il dit,
sans préciser quel degré d'infraction à la législation sur les
stupéfiants méritait à ses yeux la peine capitale. 
    Donald Trump a ajouté que son administration négociait avec
le Congrès pour trouver 6 milliards de dollars (4,8 milliards
d'euros) de nouveaux financements pour 2018 et 2019 afin de
lutter contre la crise des opiacés. 
    Le plan visera également à réduire d'un tiers sur trois ans
les prescriptions d'opiacés en modifiant les programmes
fédéraux, a dit le président américain.
    Donald Trump a aussi annoncé que le spray nasal Narcan, un
traitement d'urgence en cas de surdose, serait fourni
gratuitement dans les écoles. Il a promis de "discuter avec la
Chine et d'étendre la coopération avec le Mexique pour qu'ils
réduisent leurs fournitures d'héroïne, d'autres opioïdes
illicites et de précurseurs chimiques". 
    Le département de la Justice ciblera les médecins ou
pharmaciens négligents, a encore poursuivi Donald Trump, sans
exclure d'engager des actions en justice contre les laboratoires
pharmaceutiques impliqués dans la crise.
    Professeur de santé publique à l'université de Chicago, le
Dr Harold Pollack a jugé que la peine de mort pour les
trafiquants de drogue ne changerait pas grand-chose au problème.
    Rien n'indique que le renforcement de la répression réduira
la disponibilité des drogues dans la rue, a-t-il dit. 
    L'addiction aux opiacés ou opioïdes - principalement le
fentanyl et les antidouleurs obtenus sur ordonnances ainsi que
l'héroïne - est un problème de plus en plus aigu aux Etats-Unis,
en particulier dans les zones rurales. 
    Ces substances dérivées de l'opium ou produisant les mêmes
effets ont provoqué la mort de 42.000 personnes aux Etats-Unis
en 2016, ce qui constitue un record, selon le Centre de contrôle
et prévention des maladies. 
    En octobre dernier, Donald Trump a déclaré que cette
épidémie meurtrière constituait une "urgence sanitaire
nationale", sans débloquer de nouveaux fonds.  
    A Manchester, le président américain s'est rendu dans une
caserne de pompiers qui aide les toxicomanes à obtenir leur
traitement. Environ 200 manifestants l'ont accueilli au cri de
"Vous parlez, on meurt !"
    Sur une pancarte, on pouvait lire également: "Donald J.
Duterte", allusion au président philippin Rodrigo Duterte, dont
la guerre déclarée contre les trafiquants et consommateurs de
drogue a fait des milliers de morts depuis 2016.

 (Roberta Rampton
Jean-Stéphane Brosse pour le service français)
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.