Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Crise bretonne : FO claque la porte des discussions à Rennes

Le Parisien06/11/2013 à 19:58

Crise bretonne : FO claque la porte des discussions à Rennes

Le syndicat FO a quitté mercredi les discussions sur la crise bretonne à la préfecture de région à Rennes qui rassemblent les élus, les partenaires sociaux et les acteurs économiques.

«Il n'y a pas de réponse du gouvernement sur l'arrêt des fermetures des sites industriels. Il y a un grand nombre de salariés qui vont se retrouver demandeurs d'emplois», a déclaré mercredi à la presse Nadine Hourmant, déléguée syndicale FO au sein de volailler Doux, avant d'ajouter : «Aujourd'hui, on veut des réponses et pas des réunions qui ne tiennent pas debout».

Les discussions sur le «Pacte d'avenir pour la Bretagne», lancé par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault mi-octobre et dont l'objectif est de sortir de la crise et de trouver un nouveau souffle, se déroulent alors que mouvement des «Bonnets rouges» menace de mener de nouvelles actions après que le gouvernement a refusé de supprimer définitivement l'écotaxe.

VIDEO. FO claque la porte de la réunion sur le «Pacte d'avenir»

«Il est grand temps de trouver des solutions», avait commenté mardi soir Chantal Guittet, députée PS du Finistère, département touché par une avalanche de restructurations et de plans sociaux dans l'agroalimentaire, comme chez Tilly-Sabco et Marine Harvest dont les salariés multiplient ces derniers jours les actions coup de poing.

Tilly-Sabco a annoncé la suspension en janvier de l'activité poulet export, qui occupe la quasi-totalité de ses employés (300 sur 340 salariés), et chez Marine Harvest (saumon fumé), ce sont 400 emplois qui seront supprimés. Un millier d'emplois ont déjà été supprimés chez le volailler Doux et près de 900 vont l'être chez Gad SAS (abattoir et découpe de porcs). Sans compter les nombreuses restructurations dans l'industrie comme chez PSA et Alcatel.

Le ministre de l'Agriculture en Bretagne vendredi

Et l'écotaxe, avec les spectaculaires actions des «Bonnets rouges» qui ont détruit quatre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Mes listes

valeur

dernier

var.

112.7 -0.09%
0.766 -0.52%
5634.6 -0.05%
1.97 -2.96%
CGG
2.38 -0.50%
1.53 +0.20%
54.09 -0.75%
5.97 +2.75%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.