1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Crise agricole : le blocus de Lidl se poursuit pour 60 magasins dans le Nord
Le Parisien17/08/2015 à 20:43

Crise agricole : le blocus de Lidl se poursuit pour 60 magasins dans le Nord

Une dizaine de Jeunes Agriculteurs (JA) bloquaient lundi une plate-forme logistique de l'enseigne Lidl à Sailly-les-Cambrai (Nord) afin, selon eux, de dénoncer l'origine étrangère d'une grande partie de la viande et du lait dans les magasins. Une soixantaine de magasins dans le Nord et la Picardie sont affectés. 

Une cinquantaine d'agriculteurs avaient imposé un premier blocus de mercredi soir à samedi soir, à l'aide d'une dizaine de tracteurs, a rappelé l'un des coordinateurs du mouvement, Benoit Vaillant. L'action relancée dès dimanche soir doit durer « jusqu'à demain mardi 10 heures», a annoncé dans la soirée l'un des coordinateurs du mouvement, Benoît Vaillant. «La direction s'est engagée à ne livrer que des produits français, nous allons voir s'ils tiennent leurs engagements», a-t-il expliqué.

«Les conséquences sont dramatiques, cette plateforme logistique livre une grosse soixantaine de magasins dans le Nord et en Picardie et si vous allez les visiter à l'heure qu'il est, ils sont vides, très peu remplis», a déclaré le directeur France de Lidl, Michel Bièro. 

Des membres du syndicat JA avaient constaté, en visitant un magasin Lidl, «que 80% du lait et 70% de la viande étaient d'origine allemande, et 90% du poulet d'origine inconnue», affirme Benoit Vaillant. Depuis, les agriculteurs «filtrent» les arrivées de camions à la plate-forme. Ils ne les laissent passer qu'en fonction de ce qu'ils voient sur la lettre de voiture comportant le détail des produits livrés, a expliqué le syndicaliste.

De son côté, Michel Bièro a assuré que, depuis le 17 juin, date d'une réunion entre distributeurs et ministère de l'Agriculture, Lidl avait pris des engagements, dont «le développement du "made in France"». «Pour le porc, nous avons déjà quatre saucissons (sur 16 en magasin) faits en France», a-t-il indiqué. «A partir du vendredi 100% du lait Lidl sera collecté en France», a ajouté le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • fred1903
    17 août21:04

    Michel Biero quand on a des légumes en boite ou il est impossible de trouver le pays d'origine.. Quand on voit la transparence POURRIE des pays on sont élévées abattues transformées le bétails.. Ca ne m'étonne pas que plus personne n'y comprennent rien.. Perso j'ai eu la malcahnce de travailler 15 jours dans votre enseigne et j'en garde un souvenir amer.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5629.09 +1.12%
10.96 +1.39%
16.31 -0.97%
22.94 +2.73%
2.592 +3.31%

Les Risques en Bourse

Fermer