Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Crédit agricole S.A-Brassac futur DG-sources

Reuters11/02/2015 à 17:35

* P.Brassac succédera à JP. Chifflet après l'AG le 20/5 * Le nouveau DG devra réformer en profondeur * Xavier Musca appelé à jouer un rôle plus important (Actualisé avec précisions) par Matthias Blamont PARIS, 11 février (Reuters) - Le Crédit agricole va ouvrir un nouveau chapitre de son histoire avec le départ programmé du directeur général de sa structure cotée, Jean-Paul Chifflet, et son remplacement par un banquier des caisses régionales, Philippe Brassac, ont déclaré à Reuters plusieurs sources proches du groupe. Sauf surprise, une annonce devrait intervenir à l'issue d'un conseil d'administration convoqué par Crédit agricole S.A CAGR.PA dans les prochains jours. La banque a prévu de publier ses résultats annuels le 18 février. "Philippe Brassac est désormais le seul candidat en lice. Il a le soutien total de l'actionnaire majoritaire (la Fédération nationale du Crédit agricole)", a déclaré à Reuters l'une de ces sources. Né en 1959, Philippe Brassac, directeur général de la Caisse régionale Provence Côte d'Azur et secrétaire général de la FNCA, a effectué l'essentiel de sa carrière dans le groupe mutualiste. Il devrait prendre ses nouvelles fonctions après l'assemblée générale de CASA, le 20 mai. "Il connaît parfaitement la maison, il a l'avantage de venir des caisses régionales et est l'un des mieux qualifiés pour porter la réorganisation actuellement en préparation", a souligné une autre source. Une troisième source a indiqué que Xavier Musca, actuellement directeur général délégué de CASA en charge de la banque de proximité à l'international, de la gestion d'actifs et des assurances, était appelé à jouer un rôle important dans la gouvernance. "Il a l'expérience et la dimension nécessaires", a-t-elle expliqué. Personne n'était joignable dans l'immédiat chez CASA pour commenter ces informations. Ancien inspecteur des finances puis directeur du Trésor et ancien secrétaire général de l'Elysée durant le mandat de Nicolas Sarkozy, Xavier Musca, 54 ans, présente un profil jugé rassurant pour les équipes de CASA et les autorités de régulation. Entré au Crédit agricole en juillet 2012, il a notamment piloté aux côtés de Jean-Paul Chifflet la vente de la filiale grecque Emporiki. Le groupe Crédit agricole fait face à deux défis majeurs. Atteindre les objectifs de son plan stratégique pluriannuel au moment où la conjoncture européenne continue de tourner au ralenti et, surtout, boucler sa réorganisation. Les modalités concrètes de cette vaste réorganisation sont toujours en discussion. La Fédération veut simplifier les liens des caisses régionales et la structure cotée et réorganiser la manière dont opèrent les entités du groupe pour augmenter entre elles les synergies. Les pouvoirs publics soutiennent le projet. Alors que la Banque centrale européenne assume désormais la supervision des grands établissements bancaires du Vieux continent, les groupes mutualistes trop complexes sont appelés à se réformer. "Le modèle qui est le plus récent et qui fonctionne le mieux, c'est BPCE. (Même) si je ne dis pas qu'il faut répliquer exactement ça dans chaque groupe", confiait en décembre un responsable prudentiel. ID:nL6N0TV4AW Le groupe BPCE BPCE.UL , issu du rapprochement entre les Banques populaires et les Caisses d'épargne, a simplifié ses relations capitalistiques avec sa banque d'investissement, Natixis CNAT.PA , en 2013. (Edité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

+0.48%
+1.16%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.