Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CREDIT AGRICOLE : Creva fait de la résistance
AOF26/11/2020 à 08:33

(AOF) - La banque italienne Creva va sans doute donner du fil à retordre au Crédit Agricole qui a proposé la semaine dernière de la racheter pour 737 millions d'euros, soit 10,5 euros par titre. Hier soir, elle a annoncé le recrutement de conseillers pour aider son conseil d'administration face à une OPA jugée "inattendue". A Milan, Creva a terminé hier à 11,35 euros. Le marché spécule sur une surenchère de la banque verte pour l'emporter.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Finance - Banques

La vie est dure pour les banques européennes ! Ces dernières sont d'abord soumises à une régulation très stricte, qui leur impose des contraintes de fonds propres et de liquidités (Bâle III). Les banques américaines, qui n'ont pas ces contraintes, génèrent des marges supérieures et dominent le créneau lucratif de la banque d'investissement. De plus les taux d'intérêt bas ou nuls pèsent sur la rentabilité. A cela s'ajoute la concurrence de la Fin Tech et des Gafa. D'ailleurs les grands établissements rachètent des fintechs pour contrer cette menace technologique. Mais la lutte contre Facebook ou Google, qui offrent des services gratuits en se rémunérant sur l'exploitation des données de paiement, s'annonce très complexe.

Valeurs associées

Euronext Paris -2.35%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer