1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Coût du travail : la politique de François Hollande commence à payer !

Le Point28/10/2015 à 13:11

François Hollande aura au moins réussi à modérer le coût du travail depuis son arrivée à l'Elysée.

Les bonnes nouvelles sont rares pour François Hollande. Mais celle-là devrait lui mettre du baume au c?ur. Sa politique en faveur des entreprises porte ses fruits. En tout cas en matière de coût du travail. Depuis 2012, il progresse de façon plus modérée que sous Nicolas Sarkozy, notamment grâce au fameux crédit d'impôt compétitivité-emploi (Cice), selon une étude de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

Depuis le début du mandat de François Hollande, le coût du travail par heure travaillée dans l'industrie s'est accru de 1,1 % en moyenne par an, contre 2,1 % en moyenne dans la zone euro. C'est beaucoup moins que de 2008 à 2012, où il avait progressé de 2,4 %, plus vite qu'en Allemagne.

Rattrapage allemand

Sous François Hollande, le coût du travail hexagonal dans l'industrie a par exemple moins augmenté qu'en Italie et au Royaume-Uni, sans parler de l'Allemagne. Outre-Rhin, la hausse a atteint 3,2 %, signe que les entreprises redistribuent désormais les fruits de la prospérité. Ce dynamisme peut en effet être considéré comme une phase de rattrapage, après une longue période de modération salariale entamée en 2000, dénoncée comme une stratégie non coopérative menée au détriment du reste de la zone euro par certains économistes, notamment ceux de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE).

La tendance à la modération du coût du travail en...

Lire la suite sur Le Point.fr

14 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M8603854
    29 octobre11:04

    M.... la France va mieux! (coeur des pleureuses)

    Signaler un abus

  • M1945416
    29 octobre08:33

    ça fait 30 ans qu'on a les mêmes au pouvoir, issue de la fonction publique , élus par la masse de fonctionnaires et régimes spéciaux ( qui augmente sans cesse ) et retraités de ces régimes ; qui font tout pour que rien ne change pour eux et leurs électorat , alors tant pis pour le privé et le pays, étouffé de taxe pour financer ce système , et vu leur nombre c'est pas prêt de changer

    Signaler un abus

  • M7097610
    28 octobre22:50

    les audi et mercedes sont plus chères mais elles se vendent... La France n'a que des beaux parleurs fonctionnaires, des enarques, polytechniciens ou des militaires à proposer sur le marché : personne n'en veut.

    Signaler un abus

  • abacchia
    28 octobre15:26

    NON ! C'est le CICE qui "commence à payer", et le CICE n'existe que pour contrebalancer les hausses d'impôts et de taxes aussi phénoménales que stu.pides, décidées en 2012 ! Le titre ne me semble donc pas correct !

    Signaler un abus

  • janaliz
    28 octobre15:08

    bordo : +1

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer