Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coup d'envoi de l'offensive française sur le climat

Reuters06/06/2017 à 19:56
    * Différents acteurs du climat réunis à l'Elysée 
    * Volonté d'attirer les chercheurs en France 
    * Une feuille de route présentée courant juin 
 
 (Actualisé avec nouveaux éléments, Greenpeace) 
    PARIS, 6 juin (Reuters) - La France a donné mardi le coup 
d'envoi de son offensive diplomatique sur la question du climat, 
cinq jours après le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris 
qui a provoqué un électrochoc et une recomposition des 
alliances. 
    Une feuille de route sur les actions des prochains mois sera 
dévoilée courant juin, a annoncé l'Elysée à l'issue d'une table 
ronde qui a réuni autour d'Emmanuel Macron et de trois ministres 
(Transition écologique, Affaires étrangères et Recherche) des 
membres des ONG, des entrepreneurs et des experts. 
    "Il y a une volonté de s'engager vite, de s'engager fort, de 
montrer que tout ceci est créateur d'emplois", a-t-on déclaré 
dans l'entourage du chef de l'Etat. 
    Le gouvernement agira notamment pour la rénovation 
énergétique, la fiscalité du carbone et ne donnera plus de 
permis de recherche d'hydrocarbures, a-t-on précisé. 
    Une réflexion est engagée sur les bons vecteurs législatifs 
mais, toutes les mesures ne nécessitant pas de loi, "il est 
probable qu'il y ait des annonces qui soient progressives, le 
but étant de monter en puissance assez rapidement". 
    Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a 
expliqué à l'issue de la rencontre que le gouvernement allait 
"faire la démonstration très rapidement que la contrainte 
climatique" pouvait être "un potentiel incroyable de relance 
économique".  
     
    ATTIRER LES CHERCHEURS 
    En écho aux propos d'Emmanuel Macron jeudi après la 
déclaration du président américain, Donald Trump, il a annoncé 
l'ouverture d'un site internet pour attirer les chercheurs et 
les acteurs économiques désireux de participer à la transition 
écologique, énergétique et climatique. 
    L'idée est de "créer toutes les conditions pour faciliter 
l'accueil de ces chercheurs, y compris de nos propres chercheurs 
qui parfois se sont exilés (...) nous serions excessivement 
ravis de pouvoir créer les meilleures conditions pour qu'ils 
puissent nourrir la recherche dans ces sujets", a-t-il expliqué. 
    Au niveau européen, les sources à l'Elysée ont évoqué la 
possibilité d'un renforcement des objectifs dans les domaines de 
l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables. 
    Quant à la mise en place d'une taxe sur les transactions 
financières dans plusieurs pays européens, la France travaillera 
"pour que cette négociation enfin débouche", a-t-on déclaré. 
    Les initiatives franco-allemandes pourraient quant à elles 
aboutir à l'occasion du G20 des 7 et 8 juillet ou au conseil des 
ministres franco-allemand du 13 juillet, selon des sources 
diplomatiques françaises. 
    "On ne peut pas rentrer dans l'avenir à reculons, les faits 
sont là, ce sont des faits, ce ne sont pas des croyances", a 
encore déclaré Nicolas Hulot, réaffirmant la solidarité de la 
France à l'égard des victimes du réchauffement climatique.  
    "La société de demain est en marche et nous nous voulons 
être dans le wagon de tête et pas dans le wagon de queue", 
a-t-il ajouté.  
    Dans un communiqué publié à l'issue de la réunion, l'ONG 
Greenpeace prévient qu'elle jugera "sur pièces" les annonces du 
gouvernement en matière de climat.  
    "Nous attendons des mesures concrètes dans les toutes 
prochaines semaines pour que la France rattrape enfin son retard 
dans la mise en oeuvre de sa transition énergétique", souligne 
Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France, 
selon qui "le leadership international de la France sur le 
climat dépendra avant tout de son exemplarité nationale sur la 
transition énergétique."  
    L'Accord de Paris avait été signé par 195 pays en décembre 
2015 après d'âpres négociations.   
 
 (Marine Pennetier et Jean-Baptiste Vey, édité par Yves 
Clarisse) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

195.04 -0.43%
16.27 0.00%
-0.326 0.00%
1.173 -0.36%
0.055 -15.38%
2185.7 +0.15%
101.3 0.00%
817.37 0.00%
19.982 +0.15%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.