Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CORR-Rwanda-La réforme constitutionnelle largement approuvée

Reuters19/12/2015 à 12:19
 (Bien lire au deuxième paragraphe 98,1% au lieu de 98,9%) 
    KIGALI, 18 décembre (Reuters) - Les électeurs rwandais ont 
massivement soutenu vendredi la réforme constitutionnelle 
autorisant la prorogation des mandats du président Paul Kagame à 
l'occasion d'un référendum critiqué par les Etats-Unis, l'un des 
principaux bailleurs de fonds du pays d'Afrique centrale, 
montrent des résultats partiels. 
    "La tendance laisse entrevoir une victoire du 'oui' avec 
98,1% et un 'non' situé autour de 1,9%. Mais ces résultats 
partiels portent sur 21 districts qui représentent 70% des 30 
districts où le scrutin a été organisé", a déclaré à la 
télévision Kalisa Mbanda qui préside la commission électorale. 
    Les résultats définitifs seront communiqués samedi à 11h00 
(9h00 GMT), a dit le secrétaire exécutif de la commission, 
Charles Munyaneza. 
    La réforme soumise au vote prévoit que Paul Kagame pourra 
briguer à nouveau la présidence après la fin de son mandat de 
sept ans en 2017.  
    Le texte lui permettrait en théorie de demeurer à la tête de 
l'Etat jusqu'en 2034. Il autoriserait le président sortant à 
briguer un nouveau mandat de sept ans en 2017 puis deux mandats 
de cinq ans par la suite.    
    Agé de 58 ans, l'ancien chef de la rébellion tutsie contrôle 
le Rwanda depuis que ses troupes du FPR (Front patriotique 
rwandais) ont marché sur Kigali pour mettre fin au génocide du 
printemps 1994. Il a été élu président en 2003 puis réélu 
triomphalement en 2010. 
    Les Etats-Unis ont salué à maintes reprises l'action menée 
par Paul Kagame pour rebâtir le pays depuis le génocide mais ils 
ont jugé récemment que le chef de l'Etat devait céder la place 
en 2017 à une nouvelle génération de dirigeants. 
    Le projet de réforme n'a toutefois pas suscité de 
protestations au Rwanda, contrairement à d'autres pays africains 
comme le Burundi ou la République du Congo où les présidents ont 
modifié la Constitution pour prolonger leurs mandats. 
    Paul Kagame, qui est issu de la minorité tutsie, décimée 
pendant le génocide par la majorité hutue, exhorte les Rwandais 
à s'identifier à une nation plutôt qu'à leur appartenance 
ethnique.  
    En dépit de ses succès sur les fronts économiques ou 
sociaux, son gouvernement est accusé de réprimer l'opposition 
politique et les médias, ce qu'il nie.  
    Le petit Parti démocratique vert du Rwanda (DGPR), la seule 
véritable formation d'opposition, a déposé un recours contre 
l'organisation du référendum qui a été rejeté. 
    "Kagame jouit à l'évidence d'un soutien public considérable 
dans le pays mais il est difficile de savoir ce que les Rwandais 
pensent vraiment", écrit Carina Tertsakian de Human Rights 
Watch, critiquant les restrictions à la liberté d'expression. 
    Le gouvernement fait valoir quant à lui que cette réforme 
constitutionnelle a été demandée par le peuple, une pétition 
réunissant 3,7 millions de signatures, sur une population totale 
de 11 millions d'habitants, ayant été adressée au parlement. 
 
 (Clement Uwiringiyimana,; Nicolas Delame et Jean-Stéphane 
Brosse pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

CGG
1.898 +2.59%
38.84 -1.62%
115.2 +0.22%
0.88 +0.03%
1.365 +5.41%
111.261 +0.33%
20.78 +1.02%
0.205 -4.65%
1.304 +0.93%
19.25 -2.04%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.