Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

LLOYDS BANKING G

65.38GBX
-0.94% 
valeur indicative 0.75 EUR

GB0008706128 LLOY

LSE données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    65.97

  • clôture veille

    66.00

  • + haut

    66.19

  • + bas

    65.30

  • volume

    95 658 237

  • valorisation

    4 699 189 MGBX

  • capital échangé

    0.13%

  • dernier échange

    25.05.18 / 15:27:27

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    63.69

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter LLOYDS BANKING G à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter LLOYDS BANKING G à mes listes

    Fermer

CORR-LEAD 1-Lloyds relève de £900 mlns ses provisions pour litiges

Reuters28/10/2014 à 13:22

(Correction du montant des provisions dans le titre) * Les provisions dans le dossier des assurances-emprunteurs portées à £11,3 mds * Des provisions supplémentaires de $1 md possibles en 2015 - Citi * Suppression de 9.000 postes, fermeture de 200 agences confirmées * Lloyds confiant dans sa capacité à passer les stress tests de la BoE * Confiance dans un retour au dividende au titre de 2014 par Matt Scuffham et Steve Slater LONDRES, 28 octobre (Reuters) - LLoyds Banking Group a dit mardi qu'il allait provisionner 900 millions de livres (1,14 milliard d'euros) supplémentaires pour faire face aux coûts potentiels de dédommagement liés à la commercialisation de produits d'assurance-emprunteur dans des conditions litigieuses, un nouveau coup dur pour la banque britannique qui n'a passé que de justesse les tests bancaires européens. La nouvelle provision passée dans les comptes du troisième trimestre porte à 11,3 milliards de livres le montant mis de côté par LLoyds dans le dossier des litiges sur les produits d'assurance-emprunteur, de loin le plus élevé parmi les banques concernées et représentant près de la moitié du total des provisions constituées par le secteur. Le directeur financier, George Culmer, a dit qu'il ne pouvait pas exclure des provisions supplémentaires à l'avenir et les analystes de Citi estiment que la banque devra encore provisionner 1 milliard de livres sur ce risque l'année prochaine. Ces nouvelles sont un nouveau coup dur pour la banque détenue à hauteur de 25% par le gouvernement britannique et qui n'a passé que de justesse les tests de résistance à d'éventuels chocs conduits par les autorités bancaires européennes et dont les résultats ont été publiés dimanche. Comme les autres établissements bancaires britanniques, Lloyds est aussi soumis à un examen de solidité financière par la Banque d'Angleterre, dont les résultats seront publiés en décembre. Ces tests de la BoE, qui prennent comme hypothèse une chute des prix de l'immobilier de 35% et une remontée des taux d'intérêt jusqu'à 6%, seront particulièrement sensibles pour Lloyds, premier intervenant sur le marché hypothécaire britannique. Ils seront déterminants pour qu'elle obtienne de ses autorités de tutelle le feu vert à la reprise du paiement d'un dividende auquel la banque a renoncé depuis son renflouement sur fonds publics à hauteur de 20,5 milliards de livres lors de la crise financière de 2007-2008. "Si un échec (aux tests de la BoE) ne devrait pas avoir de conséquence en termes d'augmentation de capital, nous n'anticipons plus un retour au paiement d'un dividende au titre de 2014", a dit Ed Firth, analyste chez Macquarie. Culmer s'est dit confiant dans la capacité de la banque à passer les tests de la BoE et à obtenir l'autorisation de verser un dividende "modeste" au titre de l'exercice 2014. SUPPRESSIONS DE POSTES, FERMETURES D'AGENCES "Les discussions portent sur les résultats, ils regardent le capital et ils regardent les tests de résistance. Nous considérons que nous sommes en bonne position au regard de ces trois critères au moment où nous abordons ces discussions (sur le dividende)", a-t-il dit. L'action LLoyds est en baisse de 1,84% à la Bourse de Londres vers 09h55 GMT. Lloyds a confirmé son plan de suppression de 9.000 postes sur les trois prochaines années et de fermeture de 200 agences, qui avait été préalablement annoncé. Elle prévoit toutefois d'ouvrir 50 agances nouvelles. La réduction nette du nombre d'agences sera de 6% et le directeur général du groupe Antonio Horta-Osorio a dit qu'il s'attendait à ce que ses concurrents ferment plus d'agences sur la même période, ce qui devrait permettre à LLoyds de gagner des parts de marché. Dans le cadre du plan stratégique sur trois ans, présenté à l'occasion de la publication des comptes du troisième trimestre, Lloyds a dit prévoir d'investir un milliard de livres dans les technologies numériques. La banque prévoit d'augmenter son portefeuille de prêts en Grande-Bretagne de 30 milliards de livres sur la période. Elle a fait état d'un résultat opérationnel de 2,2 milliards de livres au titre du troisième trimestre, en hausse de 41% par rapport à la même période un an auparavant, grâce à une forte chute des pertes sur créances douteuses. Le résultat net est quant à lui ressorti à 745 milliards de livres. (Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison)

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.