Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

COR-Pour se rapprocher de Dongfeng, PSA changerait de patron

Reuters24/11/2013 à 21:52

LE PATRON DE PSA SERAIT REMPLACER EN CAS D'ALLIANCE AVEC DONGFENG

Corrige la formulation du premier paragraphe

par Laurence Frost et Norihiko Shirouzu

PARIS/PEKIN (Reuters) - PSA Peugeot Citroën reçoit des candidats pour remplacer son président du directoire Philippe Varin après que son partenaire chinois Dongfeng a dit qu'une alliance plus étroite entre les deux groupes doit être accompagnée d'un changement de direction, a-t-on appris samedi.

C'est Philippe Varin lui-même qui dirige le recrutement de son successeur. Celui-ci devra avoir les compétences et l'expérience nécessaires à la direction d'une alliance internationale entre constructeurs automobiles, expliquent deux personnes au fait des discussions.

Dongfeng a mis l'accent sur ces qualités lors des discussions sur une alliance en capital et une coopération industrielle accrue entre les deux groupes.

Les personnes interrogées ont souhaité conserver l'anonymat parce que les discussions, expliquent-elles, sont confidentielles.

S'exprimant samedi à Berlin lors d'une conférence, Philippe Varin a refusé de confirmer une information du journal Le Figaro de samedi selon laquelle le constructeur français pourrait engager l'ancien numéro deux de Renault, Carlos Tavares, comme second.

"Je suis désolé, j'ai un avion à prendre", a déclaré Philippe Varin à la presse après la conférence.

Philippe Varin, âgé de 61 ans, a pris la tête de PSA en 2009 après avoir dirigé le groupe de sidérurgie anglo-néerlandais Corus.

Confronté à l'une des crises les plus graves de l'histoire du constructeur automobile à cause de la chute de ses ventes en Europe à partir de 2011, le président du directoire a lancé un vaste plan social en France et conclu une alliance en février 2012 avec General Motors pour obtenir un soutien financier et accélérer l'internationalisation de PSA.

EXEMPLE À SUIVRE

Mais le rapprochement avec GM, dont la conclusion n'a pas fait l'unanimité au sein de la famille Peugeot, s'est révélé pour l'heure d'envergure plus limitée que les ambitions initiales le laissaient entendre.

PSA, qui cherche maintenant à lever quatre milliards d'euros, selon le Monde de cette semaine, s'est donc tourné également vers le chinois Dongfeng afin d'élargir le spectre de leur coentreprise à d'autres marchés asiatiques.

Selon une source proche de la stratégie du groupe chinois, le président de Dongfeng, Xu Ping, considère l'alliance Renault-Nissan, forgée en 1999, comme un exemple à suivre pour les discussions engagées avec PSA.

"Mais Dongfeng se demande s'il y a un dirigeant capable de piloter une alliance Dongfeng-PSA de la manière dont Carlos Ghosn (PDG de Renault-Nissan) a transformé Nissan", commente-t-on.

Renault, qui a volé à la rescousse de Nissan il y 14 ans, bénéficie aujourd'hui des bons résultats financiers de son partenaire japonais et de sa présence aux Etats-Unis et en Chine, où la marque au losange est absente.

Selon une autre source, le processus de recrutement du successeur de Philippe Varin n'est "pas loin de se conclure".

Parmi les noms qui circulent figure celui de Carlos Tavares, 55 ans. L'ancien numéro deux de Renault a brutalement quitté ses fonctions et le groupe après avoir dit publiquement en août, à la surprise générale, qu'il aimerait diriger un autre constructeur étant donné qu'il était peu probable qu'il puisse gravir d'autres échelons dans la hiérarchie de Renault.

Carlos Tavares n'a pu être joint dans l'immédiat samedi pour faire un commentaire. Il a commencé sa carrière chez Renault en 1981 avant de rejoindre Nissan 23 ans plus tard et de diriger a branche Amériques du constructeur japonais.

Selon des informations de presse, l'ancien directeur général délégué de Renault a déjà été pressenti à d'autres postes de direction, comme chez le constructeur de voitures de sport Aston Martin, en remplacement d'Ulrich Bez.

Avec Gilles Guillaume et Danielle Rouquié pour le service français, édité par Marc Joanny


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.