1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Conférence de presse de Hollande : le président "social-démocrate" bouscule sa majorité

Le Point15/01/2014 à 16:59

François Hollande offre aux entreprises 10 à 15 milliards de baisse de charges.

"Ceux qui n'ont pas compris que j'étais social-démocrate peuvent encore poser une question." C'est par cette boutade lancée aux journalistes que le président a définitivement fendu son armure socialiste. Il faut dire qu'après son discours d'introduction à sa troisième grande conférence de presse de son mandat il n'avait plus le choix. Il n'a pas fallu plus de quelques minutes au disciple de Jacques Delors pour entonner un discours résolument pro-business. "Il ne peut y avoir de création d'emplois dans la durée" sans les entreprises. "Il nous faut produire plus, il nous faut produire mieux. C'est donc sur l'offre qu'il faut agir. Sur l'offre ! Ce n'est pas contradictoire avec la demande. L'offre crée même la demande." L'économiste libéral français du XIXe siècle Jean-Baptiste Say, auteur de cette célèbre maxime, n'aurait pas dit mieux ! "Aller plus vite, aller plus loin" "Pacte de responsabilité" avec la suppression des 30 à 35 milliards de cotisations patronales destinées au financement de la branche famille de la Sécurité sociale ; approfondissement du choc de simplification pour les entreprises; révision de leur fiscalité à l'occasion des assises de l'entreprise; reprise en main personnelle et accélération de la réforme de l'État ; nouvelle étape de la décentralisation afin de clarifier les compétences de chacune et inciter aux regroupements ; rationalisation de la Sécurité sociale, tout y passe. François Hollande déroule,...

Lire la suite sur Le Point.fr

56 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • knbskin
    16 janvier15:31

    Ma foi ! Pas très convaincant ... Un avis plus détaillé ici : http://www.boursorama.com/monbourso/redaction-participative/cice--pacte-de-responsabilite--ou-l-art-de-tourner-autour-du-pot-1143

    Signaler un abus

  • trador8
    16 janvier13:36

    Il ne croit pas lui même une seconde à ses affirmations !

    Signaler un abus

  • trador8
    16 janvier13:34

    Tout ça est du Blabla il ne fera quasi rien étant handicapé de la décision.Même pour ses gaudrioles il n'arrive pas à se décider.

    Signaler un abus

  • mfouche2
    16 janvier11:10

    des mots aux actes , il y a un long chemin. Pépère a déjà montré à de nombreuses reprises qu'il était trés "souple" et pouvait dire une chose et son contraire le temps d'un clin d'oeil et de faire encore autre chose. Ce type n'a aucune conviction , il est entré au PS parce que la porte était ouverte. Il fait carrière en politique et son seul objectif est de se maintenir au pouvoir suprème auquel il est arrivé tout à fait par hasard.

    Signaler un abus

  • perkele
    16 janvier09:41

    et ceux qui font mine d'etre surpris, alors que pendant la primaire socialiste, il était déjà présenté comme beaucoup plus social-democrate que les purs socialo type aubry, montebourg, etc...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer