Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

COMMERZBANK affiche une perte nette de 2,7 milliards : la restructuration coûte cher
AOF11/02/2021 à 11:50

(AOF) - La banque allemande Commerzbank a essuyé une perte nette de 2,7 milliards d'euros au quatrième trimestre en raison d'importantes charges de restructuration et des dépréciations contre une perte de 97 millions d'euros, un an auparavant. A Francfort, l'action chute de 6,74% à 5,07 euros. Les dépréciation d'actifs incorporels ont atteint 1,58 milliard au dernier trimestre de 2020.

Les charges de restructuration s'élèvent à 614 millions d'euros liées à des suppressions de poste dans le cadre de sa réorganisation, baptisée Stragegy 2024.

7 500 suppressions de postes en net sont prévues au total. Plus de 80 % de la réduction des effectifs envisagée devrait être réalisée d'ici la fin de l'année 2023. Les économies réalisées devraient commencer à prendre pleinement effet en 2024.

Le coût du risque est passé en un an de 250 à 681 millions d'euros en raison de la pandémie et les revenus ajustés ont reculé de 5,2% à 2,05 milliards d'euros.

Pour l'exercice en cours, Commerzbank s'attend à une légère baisse de ses revenus en raison de l'accent mis sur une utilisation plus efficace des fonds propres (optimisation de la actifs pondérés des risques) dans sa transformation.

Elle va notamment fermer 190 agences supplémentaires cette année et 150 en 2023 et 2024. Commerzbank disposera alors d'un réseau de 450 agences contre 790 actuellement.

La banque vise une réduction des coûts à environ 6,5 milliards d'euros cette année. Entre 2020 et 2024, elle compte les baisser de 1,4 milliard, soit 20%.

En fonction de l'évolution de la pandémie de coronavirus, Commerzbank s'attend à un coût du risque compris entre moins 0,8 milliard et moins 1,2 milliard d'euros cette année. Un résultat d'exploitation positif est anticipé pour 2021 et celui-ci est attendu à 2,7 milliards d'euros en 2024.

Compte tenu des dépenses de restructuration supplémentaires prévues d'environ 0,9 milliard d'euros, Commerzbank vise un ratio de fonds propres durs (ratio CET 1) de plus de 12 % à la fin de l'année.

La concurrente de Deutsche Bank a enfin annoncé le retour du dividende pour l'année 2023. Jusqu'à 3 milliards d'euros pourraient être distribués aux actionnaires en 2023 et 2024.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Réductions d'effectifs en cascade

Aux Etats-Unis et en Europe, les banques d'investissement avaient mis en pause leurs plans de réduction d'effectifs. Toutefois, face à un envol du coût des impayés, ces établissements vont devoir réduire leurs effectifs. Même si, sur l'année 2020, certains analystes estiment que les revenus des douze grandes banques d'investissement mondiales devraient bondir de 25% à plus de 188 milliards de dollars. S & P Global Ratings considère que 2021 pourrait s'avérer encore plus dure que 2009.

Les banques européennes sont les plus actives en matière de réduction d'effectifs. Au troisième trimestre, les effectifs de « front office » ont diminué de 5% en Europe. Les métiers actions ont été les plus touchés.

Commerzbank, qui a affiché des pertes de 162 millions d'euros entre janvier et septembre suite à des provisions pour faire face à la crise et à des charges de restructuration, pourrait supprimer environ 10.000 postes. C'est presque autant que sa rivale, Deutsche Bank, qui va ramener ses effectifs de 87.000 à 74.000 emplois d'ici à 2022.

Valeurs associées

XETRA -1.21%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer