1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Comment le gouvernement veut favoriser l'intéressement dans les entreprises
Boursorama avec AFP Services12/06/2019 à 11:27

Le Premier ministre Édouard Philippe doit annoncer des mesures pour favoriser l'intéressement des salariés dans les entreprises lors de son discours de politique générale. L'objectif est de doubler le nombre de salariés actionnaires, en particulier dans les PME.

Édouard Philippe à l'Assemblée nationale, le 21 mai ( AFP / THOMAS SAMSON )

Mercredi 12 juin, Édouard Philippe s'essaiera pour la seconde fois à l'exercice du discours de politique générale. Face à l'Assemblée nationale, le chef du gouvernement prévoit de mettre l'accent sur le pouvoir d'achat et l'écologie. Il doit également annoncer des mesures de simplification pour favoriser l'intéressement des salariés dans les entreprises, selon les déclarations du ministre de l'Économie Bruno Le Maire. 

"On peut encore simplifier davantage les accords d'intéressement", a affirmé mardi le locataire de Bercy, lors d'une conférence consacrée au "partage de la valeur entre l'entreprise et les salariés". Un rapport, remis au gouvernement le jour même, propose de mettre l'accent sur l'actionnariat des salariés. "Ces propositions sont bonnes, tellement bonnes qu'elles seront reprises demain par le Premier ministre dans son discours de politique générale de manière à simplifier encore la mise en œuvre d'accords d'intéressement notamment dans les PME", a expliqué Bruno Le Maire. 

3 millions de salariés actionnaires d'ici fin 2020

Concrètement, "l'objectif est de faire passer de 1,4 million à 3 millions, d'ici à la fin de l'année 2020, le nombre de salariés couverts par un accord d'intéressement ou de participation d'ici à un an", a déclaré le ministre. L'intéressement des salariés fait partie de la loi PACTE sur la croissance des entreprises, promulguée le 23 mai.

Lors de sa conférence de presse de fin avril, le président de la République Emmanuel Macron avait plaidé pour une "association accrue des salariés dans la gouvernance des entreprises". 

4% du capital détenus par des salariés

En France, "championne d'Europe" de l'actionnariat des salariés, ceux-ci détenaient en 2018 environ 4% du capital de leur entreprise, contre 1,68% pour la moyenne européenne, selon la Fédération européenne de l'actionnaire salarié.

Pour impliquer leurs employés dans leur capital, les entreprises recourent principalement à deux mécanismes : le fonds commun de placement d'entreprise (FCPE) par l'intermédiaire duquel les salariés peuvent acquérir des actions, souvent avec des abondements de leur employeur ou des décotes sur le prix, ou l'octroi d'actions gratuites.

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • laurus
    12 juin13:00

    Mon expérience, et j'ai fait quelques boites parce que je ne suis plus tout jeune, c'est que les Dirigeants de PME font le maximum pour éviter de payer une participation aux résultats de l'entreprise. Éventuellement, quelques cadres sont autorisés à prendre une part du Capital. Quant aux autres, ils ont un boulot, qu'ils ne viennent pas se plaindre... C'est ça la réalité des boites en dehors du CAC...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5518.45 +0.16%
0.7885 -3.25%
1.11575 -0.36%
3.944 +2.18%
54.58 -0.27%

Les Risques en Bourse

Fermer