Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

CNP Assurances boosté par le projet d'offre d'achat de La Banque Postale à 21,90 euros par action
information fournie par AOF28/10/2021 à 18:00

(Crédits photo :  - L. Grassin )

(Crédits photo : - L. Grassin )

(AOF) - La Banque Postale a annoncé son projet d'acquérir les 21,1 % du capital de CNP Assurances qu'elle ne détenait pas à l'issue de l'acquisition du bloc de 16,1 % de BPCE en déposant une offre publique d'achat simplifiée pour les actionnaires minoritaires auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF). En Bourse, l'action de la société d'assurance a flambé jeudi de 35% à 21,70 euros. Le prix du projet d'offre publique a été fixé à 21,90 euros par action CNP Assurances, dividende attaché.

En accroissant la participation de La Banque Postale dans CNP Assurances, ce projet serait une nouvelle étape dans la constitution du grand pôle financier public annoncée par le Ministre de l'Economie et des Finances le 31 août 2018.

" Il permettrait de consolider le pôle public de bancassurance en favorisant l'émergence d'un groupe simplifié et intégré, tout en préservant le modèle multi-partenarial et international qui fait le succès de CNP Assurances " , explique La Banque Postale.

Ce projet permettrait également d'accélérer l'adossement des activités d'assurance de CNP Assurances et La Banque Postale, en permettant à cette dernière de poursuivre les projets de transfert de ses activités d'assurance non-vie (LBP Prévoyance, LBP Assurance Santé, LBP Assurance IARD et LBP Conseil en Assurance) vers CNP Assurances, afin d'accélérer la stratégie actuelle de diversification de CNP Assurances et d'en faire l'assureur unique de LBP.

L'opération envisagée a pour but de favoriser son développement sur son marché domestique comme à l'étranger et permettrait par ailleurs de simplifier la gouvernance de CNP Assurances.

Le cas échéant, l'offre publique d'achat simplifiée serait suivie d'un retrait obligatoire si les conditions de mise en œuvre étaient satisfaites.

Sous réserve de l'obtention des autorisations de régulation nécessaires susvisées et de la décision de conformité de l'AMF, l'offre devrait être ouverte durant le premier trimestre 2022.

AOF - EN SAVOIR PLUS

En France le montant des cotisations pour le mois de mai 2021 a doublé par rapport à mai 2020, passant de 5,7 milliards d'euros à 11,4 milliards d'euros.

Le marché se transforme peu à peu du fait d'un intérêt plus marqué des épargnants pour les fonds en unité de compte, alors que les fonds en euros subissent une décollecte nette. Au mois de mai, la collecte nette des produits en unités de compte (UC) s'élevait à 2,8 milliards d'euros. Sur les cinq premiers mois de l'année, elle atteint 13,7 milliards d'euros, un niveau jamais observé depuis quinze ans. La part des cotisations en UC dans le total des cotisations a atteint 40% en mai, contre 34% en 2020. Cet engouement proviendrait à la fois de la bonne tenue des marchés financiers mais aussi d'une pression des assureurs pour inciter leurs clients à investir sur ce type de support.

Autre élément de transformation du secteur : le marché des plans d'épargne retraite (PER) connaît également une croissance importante. 117.000 assurés supplémentaires ont souscrit à un plan d'épargne retraite en mai 2021, soit un bond de 335% par rapport au mois précédent.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.28%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.