Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CMA CGM revient dans le vert en 2012 et renégocie sa dette

Reuters19/03/2013 à 18:05

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - L'armateur marseillais CMA CGM, qui a confirmé mardi avoir renoué avec les bénéfices en 2012, a indiqué avoir finalisé un accord pour restructurer sa dette après de longs mois de tractations avec ses créanciers.

Le numéro trois mondial du commerce maritime par conteneurs a expliqué avoir renégocié avec ses banques la nature de ses 'covenants' bancaires (clauses de rentabilité et de solvabilité)et avoir obtenu un allongement de la maturité de certaines créances.

"On a cherché à avoir des ratios assez stables dans une industrie instable par elle-même", a souligné Michel Sirat, le directeur financier de CMA CGM lors d'une conférence téléphonique.

"On a défini avec nos banques des ratios assis sur notre situation nette, notre 'gearing' (ratio de dette sur fonds propres, ndlr) et pas des ratios assis sur l'Ebitda (résultat brut d'exploitation) rapporté à la dette comme c'est plus traditionnellement le cas", a-t-il ajouté.

A fin 2012, l'endettement net du groupe s'élevait à 4,6 milliards de dollars contre 5 milliards de dollars un an plus tôt.

Et la société espère encore abaisser sa dette nette cette année pour la ramener à 3,5 milliards à fin 2013, a aussi fait savoir Michel Sirat.

Elle est aussi parvenue à améliorer sa solvabilité financière grâce à l'injection de 250 millions de dollars d'argent frais par le Fonds stratégique d'investissement (FSI) et par le groupe turc Yildirim, déjà actionnaire de CMA CGM.

"RECORD" DE VOLATILITÉ SUR LE FRET EN 2012

Au cours de l'exercice 2012, CMA CGM a profité d'une hausse des volumes transportés et d'une maîtrise de ses charges, et en particulier de sa consommation de pétrole, pour faire revenir ses comptes dans le vert, avec un bénéfice net de 361 millions de dollars.

Son résultat brut d'exploitation (Ebitda) a quant à lui grimpé de 82% à la faveur d'une hausse de ses taux de remplissage.

Dans un contexte difficile pour le transport maritime, affecté par les surcapacités et la flambée des cours du pétrole, l'année 2011 s'était soldée pour CMA CGM par une perte de 30 millions de dollars.

Pour l'année en cours, en dépit d'une conjoncture économique difficile en Europe, l'armateur espère une stabilisation des taux de fret après une extrême volatilité en 2012.

"Nos hypothèses pour 2013 sont une plus grande stabilité. 2012 a été une année record en termes de volatilité des taux de fret", a souligné Michel Sirat.

"2013 restera une année relativement fragile", a encore dit le directeur financier de CMA CGM. "Le premier trimestre commence raisonnablement bien."

Le mois dernier, le groupe danois Maersk avait indiqué s'attendre à une reprise du commerce maritime mondial cette année.

CMA CGM prévoit toutefois de dégager une profitabilité similaire à celle de l'exercice 2012, au cours duquel la société a affiché une marge opérationnelle de 6,3%.

Ses activités aux Etats-Unis, en Russie et dans les pays émergents devraient lui permettre de compenser la crise en Europe.

Edité par Jean-Michel Bélot


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.