Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Climat : les investisseurs restent mobilisés

Novethic02/09/2016 à 00:01

Climat : les investisseurs restent mobilisés

Il faut accélérer le débat sur la transition énergétique. Tel était le message adressé au G20 par 130 investisseurs pesant 13 000 milliards de dollars dans une lettre ouverte publiée fin août. Au-delà de ce message, où en sont-ils dans la réorientation de leurs investissements vers une économie bas carbone ? L’étude réalisée par le centre de recherche de Novethic pour les Principes pour l’investissement responsable (PRI) analyse les engagements des signataires du Montreal Pledge sur l’empreinte carbone de leurs portefeuilles.

A l’instar de Laurent Fabius, qui alerte sur la nécessité d’accélérer l’action contre le réchauffement climatique, les investisseurs qui ont soutenu l’Accord de Paris ne relâchent pas leur effort.

Dans une lettre ouverte signée par les adhérents des principales organisations sur l’investissement responsable (PRI, IIGCC et CDP), ils entendent mettre la pressions sur les États. Les plus grands fonds de pension et assureurs mondiaux les enjoignent de ratifier l’Accord de Paris, d’adopter un prix du carbone, mais aussi de supprimer les subventions aux énergies fossiles.

Pour Stephanie Pfeifer, la directrice de l’Institutional Investors Group on Climate Change (IIGCC): "L’Accord de Paris envoie un signal clair aux investisseurs sur la nécessité de financer la transition vers une économie bas carbone. Elle est inévitable et déjà en marche !" 

Emma Herd, directrice de l’organisation australienne Investor Group on Climate Change (IGCC) renchérit : "Pour que le secteur privé apporte les ressources nécessaires et indispensables à la transition, les signaux politiques de protection du climat doivent être aussi forts et clairs que possible." 

 

Les leaders exemplaires restent rares

L’impérieuse nécessité de maintenir le réchauffement climatique en deça des 2 degrés avant la fin du siècle était un sentiment partagé fin 2015, lors de la COP21. Qu’en est-il mi-2016 ?

Le centre de recherche de Novethic a analysé, en partenariat avec les PRI, comment les signataires du Montreal Pledge, lancé à l’automne 2014, avaient décliné leurs engagements. Ces 120 investisseurs (assureurs, fonds de pension, sociétés de gestion), qui détiennent plus de 10 000 milliards de dollars d'encours, devaient évaluer l’empreinte carbone de leurs portefeuilles et rendre publique la méthodologie utilisée.

À l’automne 2016, 80% d’entre eux ont tenu leurs promesses. Mais une analyse en profondeur des reportings publiés montrent les limites de l’exercice. Seuls une douzaine d’entre eux peuvent être considérés comme des leaders exemplaires ayant adopté des pratiques variées en matière de mesure de l’empreinte carbone, d’analyse des risques climat et d’alignement de leur stratégie d’investissement avec la limitation du réchauffement global sous les +2 degrés d'ici la fin du siècle.

L’étude souligne également que la faible qualité des données fournies par les entreprises sur leurs émissions de gaz à effet de serre, directes et indirectes, reste un handicap majeur pour leurs actionnaires, qui souhaitent réaliser leur empreinte carbone.

Les méthodologies déployées par les signataires du Montreal Pledge fournissent un panorama exhaustif de la diversité du champ des possibles (variété des indicateurs, des périmètres couverts et des méthodologies), ce qui rend la comparaison difficile. Elles montrent la nécessité d’harmoniser non seulement la mesure mais aussi l’analyse des risques et des performances climatiques pour pouvoir évaluer jusqu’où ces acteurs financiers engagés sont bien sur une trajectoire de deux degrés.

Retrouvez cet article sur Novethic.fr

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.