Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Claranova: le refinancement mal accueilli par le marché
information fournie par Cercle Finance02/04/2024 à 12:35

(CercleFinance.com) - Claranova a annoncé avoir signé un nouveau financement sous forme de prêt d'un montant de 108 millions d'euros, souscrit auprès de Cheyne Capital Management et Heights Capital Management, avec l'objectif de lui permettre de refinancer la totalité de ses obligations Océanes.

'Après plusieurs mois de travail intense et de négociations, la signature de ce financement va permettre (...) de refinancer une dette qui pesait sur notre structure financière', explique Pierre Cesarini, le directeur général de l'entreprise technologique.

Le titre chutait de plus de 3% mardi à la Bourse de Paris, un repli que les analystes expliquaient par le coût 'élevé' de l'opération, même si elle permet d'étendre de quatre ans la visibilité financière du groupe.

Les intérêts sont payables trimestriellement au taux de 6,5% par an auquel s'ajoute le taux de référence Euribor 3 mois.

Par ailleurs, ce financement comprend une capitalisation trimestrielle d'intérêts complémentaires, remboursables in fine à l'échéance du prêt, au taux de 3,75% par an.

Par ailleurs, Claranova, a annoncé la nomination de Marc Goldberg, un ancien cadre dirigeant de Thomson Reuters, en tant que nouveau président du conseil d'administration, avec effet immédiat, en remplacement de Francis Meston, qui a démissionné pour prendre sa retraite.

Sous sa direction, la société doit entrer dans une nouvelle ère de transformation, axée sur la réussite opérationnelle de ses nombreux collaborateurs dans le monde et sur l'amélioration de l'engagement des clients.

Pour mémoire, Marc Goldberg est devenu le premier actionnaire de Claranova avec 15,9% du capital suite à la levée de fonds de l'été dernier.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.21%

1 commentaire

  • 02 avril15:00

    Je comprends que ce "refinancement" soit mal accueilli par le marché : De telles conditions sont hors de prix. Aucune société en bon état financier ne l'accepterait. Voilà où se dépense l'argent de la société suite à une mauvaise gestion, gestion qui ne consiste qu'à emprunter toujours plus -et plus mal- en vue de rembourser un prêt qui arrive à échéance.


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.