1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Cinquième explosion au Texas, un sixième colis piégé intercepté

Reuters21/03/2018 à 05:50
    AUSTIN, Texas, 21 mars (Reuters) - Un colis piégé a explosé
mardi dans un centre de distribution de la société de messagerie
FedEx proche de San Antonio, au Texas, blessant une employée,
avant qu'un nouveau colis piégé ne soit intercepté à Austin,
rapportent les autorités. 
    Les agents du FBI ont établi que ces nouveaux incidents
étaient liés à la série de quatre explosions d'engins artisanaux
qui ont fait deux morts et quatre blessés depuis le début du
mois à Austin, la capitale de l'Etat. 
    Mais l'explosion dans le centre de distribution de Scherz
est la première hors de la région d'Austin et la première aussi
impliquant un colis transitant par une société commerciale, les
autres paquets ayant été déposés directement devant les
domiciles de leurs victimes. 
    Le paquet, qui a explosé dan la nuit de lundi à mardi vers
minuit (05h00 GMT), était rempli de clous et de ferraille. 
    La société de messagerie FedEx a annoncé qu'elle allait
scanner tous les colis dans ses centres de tri de Scherz et
d'Austin, où se sont produits les deux derniers incidents en
date.
    L'enquête mobilise plus de 500 agents fédéraux et une
récompense de 115.000 dollars est offerte pour toute information
pouvant conduire à l'arrestation du ou des coupables.
    Sarah Sanders, la porte-parole de la Maison blanche, a
écarté mardi la piste d'une conspiration terroriste. "C'est à
l'évidence un individu très malade, ou peut-être des individus
malades", a commenté Donald Trump.
    La piste du crime raciste, évoquée dans un premier temps car
les premières victimes étaient afro-américaines et hispanique,
est semble-t-il écartée désormais car les victimes suivantes
étaient des blancs. 

 (Jon Herskovitz et Jim Forsyth
Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André pour le service
français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer